Tao amin’ny Facebook: Crédo du Client insatisfait…

Eo ampiandrasana ny tohin’ny tantara « Ssd-Dago sy Moov », dia nisy ity lahatsoratra ity nivoaka tao amin’ny pejy iray fametrahana fitarainana ao amin’ny Facebook. Tazonintsika amin’ny fomba namoahan’ny mpanoratra azy ny lahatsoratra

par LES INSATISFAITS DES PROVIDERS INTERNET, jeudi 26 mai 2011, 07:06

Vendredi matin, à huit heures, nous connaitrons l’issue du désormais fameux différend qui oppose SSD Dago à Moov Madagascar.

24 heures avant que se tienne ce rendez-vous, nous jugeons utile de rappeler les raisons qui nous ont poussés à la création de cette page.

                Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes :

  • En signant le contrat d’abonnement avec notre FAI (quel qu’il soit), nous nous engageons à payer en contrepartie du service rendu, un certain montant. Nous sommes tenus de régler nos échéances mais nous exigeons en contrepartie que le fournisseur respecte les promesses qu’il s’est engagé à tenir. Toutes les fois que nous constaterons un manquement à ce fait, nous userons de tous les moyens en notre pouvoir pour lui rappeler les principes fondamentaux qui lient les signataires d’un contrat.
  • Le client –professionnel comme particulier- a le droit d’exprimer sa colère. La constitution, comme la déclaration des droits de l’homme lui reconnait cette prérogative suprême. Nous sommes attachés au principe de la « liberté d’expression ». Cette page restera donc une tribune pour tout un chacun afin qu’il puisse rapporter les problèmes divers qu’il rencontre avec son FAI. Toutefois, les faits rapportés doivent être vérifiés et s’appuyer de preuves concrètes.
  • Nous croyons que l’internet est un espace ouvert et libre. Aussi, nous condamnons avec la plus grande fermeté toutes les actions qui veulent étouffer et réprimer cette liberté. Nous condamnons le bridage des débits, le monitoring sauvage, la tarification excessive appliquée par certains FAI qui empêchent la démocratisation de l’internet. Nous exprimons notre dégoût le plus profond pour les pratiques moyenâgeuses, dignes de l’inquisition, qui ont fait qu’un client mécontent ait du se déplacer au tribunal pour se justifier d’avoir été en colère.
  • Nous rassurons chacune des personnes qui ont rejoint ce groupe. Nous ne vous abandonnerons pas. NOUS N’ABANDONNERONS JAMAIS. Si l’affaire SSDDago a trouvé une issue rapide, c’est grâce à vous, à votre soutien, à votre refus de voir disparaitre les valeurs auxquelles nous sommes attachés, car le courage, la liberté et l’ambition ne sont pas des vices de petits compagnons.

 

  • Enfin, et ce message est pour vous : hotliners, gestionnaires de compte clients, employés du service clientèle et dirigeants de FAI. Nous saurons, si votre mémoire vacille, vous rappeler les promesses que vous nous avez tenus, au moment de la signature du contrat… Il vous appartient de faire en sorte qu’elles soient respectées.

Les Insatisfaits

Raha fintinina maimaika izay voalaza dia miteny ny amin’ny tsy fanajàna n y mpanjifa ataon’ny mpanao tolotra aterineto iray, izay mitondra ny olona maneho ny alahelo sy tsy hafaliany noho ny haratsiana (tolotra sy toetra) nataon’ity FAIity azy (ary tsy izy irery). Voalaza ao ihany koa ny tokony hahatsiarovan’ny FAI fa misy ny fifanarahana (na dia mitongilana betsaka amin’ny antsoina hoe ‘vol autorisé mankany aminy aza), izay tokony harahany sy hajainy.

Marihana fa pejy misokatra ho an’ny daholo be io pejy io ary azon’ny rehetra ametrahana ny hetahetany sy ny fitarainana tiany hampitaina.

MOOV DE M… à vous de choisir

Et oui, après le tollé général causé par les coupures injustifiées, les manques de transparences, etc… de la part de ce FAI, je vous livre ici des liens puisés un peu partout sur l’ « affaire Moov vs SSD-Dago »

SSD-Dago n’est autre qu’un blogger parmi tant d’autres. Membre à part entière de la communauté Blogosphere Malgache. Bloggers ou non, on a tous souffert de ces manques de sérieux et d’honnêteté de ce FAI, mais c’est SSD-Dago qui a eu l’idée d’écrire une lettre ouverte à l’OMERT, et a dit ce que nous tous, y compris moi, pensons et endurons presque tous les jours. Moi aussi, j’ai vociféré contre MOOV, mais par téléphone surtout, et peut-etre c’est la raison pour laquelle je ne suis pas assigné, comme c’est le cas de notre ami SSD-Dago

Tous se souviennent surement de mes messages sur Facebook, Twitter etc…, et je n’ai pas oublié d’écrire quelque chose pour le groupe Facebook de Moov sur ce problème. Grande fut ma surprise! Il y à peu près une semaine, tous ces remarques et doléances ont été effacées par le modérateur (-trice) de ce groupe.

textes relatifs:

un des articles de SSD-Dago

MalagasyMir@y (12),   CyberPunkMe,   The Cyber Observer,   Maniac Geek,    wOofer.net,   Madagascar-Tribune.com1, Madagascar-Tribune.com2, scteam.wordpress.com,   Express de Madagascar,   Citoyenne Malgache,   Rovahiga,   Pakysse, LaGazette de la Grande Ile Ariel,

Lettre ouverte pour Moov, par les INSATISFAITS DES PROVIDERS

LETTRE OUVERTE A DTS-MOOV MADAGASCAR

Cher F.A.I –

Comme nous savons que vous venez régulièrement jeter un œil (curieux), par ici, je ne prendrais pas la peine de vous envoyer cette missive par la poste. Après tout, vous avez promis la révolution n’est-ce-pas? Restons donc dans cette optique…

On parle beaucoup aujourd’hui de Ssd-Dago… Un peu partout sur les forums, les blogs, facebook et twitter… Mais , on n’a pas oublié que si tout à commencé c’était bien « à cause » ou « grâce » à vous… La perturbation que vous avez qualifiée de « minime » m’a affecté, comme un bon nombre de personnes… Mais contrairement à Ssd-Dago, je n’ai pas écrit de missive enflammée… Pourquoi cela? Peut-être étais-je trop occupé à gérer les imprévus occasionnés par votre « perturbation minime »: rebrancher le fax du bureau pour pouvoir envoyer des lettres à l’étranger, graver les fichiers à transmettre aux clients comme au fournisseurs, essayer d’expliquer à nos partenaires commerciaux que pour un délai « indéterminé » nous étions revenus à l’âge de pierre et qu’il valait mieux nous contacter directement par téléphone ou se déplacer sur place pour nous demander quelque chose…Je ne sais pas ce que « minime » signifie pour vous, mais pour ma part,  pour les cybercafés qui ont perdu une somme non négligeable pendant cette période,et pour les particuliers qui ont souscrit à vos services,  ce fut -et parce que nous n’avons pas peur des adjectifs- la « merde »…

Quand Ssd-Dago s’énerve et utilise des noms d’oiseau pour qualifier l’état de vos services et la manière dont vous avez géré cette crise, je le comprends… Vous n’avez pas eu à compter sur des clés usb et des dvd pour faire circuler vos informations (avec tout le risque que cela comporte), vous n’avez pas perdu des clients étrangers pour lesquels vous travaillez à distance, vous n’avez pas connu la frustration de ne pas pouvoir discuter avec les êtres chers à l’autre bout du monde, et ce pendant deux longues semaines… Vous vous êtes justes fendus d’un message laconique sur votre site officiel (deux lignes d’abord, avant un semblant de communiqué) et ce plusieurs jours après la survenue de la coupure et bien sur, vous avez facturé les usagers pour un service que vous n’avez pas rendu…

Aujourd’hui vous trainez Ssd-Dago en justice pour « injures et diffamation »… « Injures » alors… Effectivement , quand on vous dit « merde », ce n’est pas parce que l’on vous aime… Mais le service que vous proposez n’est pas disponible, il n’y a aucune communication de votre part, vous ne vous excusez que très tardivement en minimisant les dégâts et vous vous attendez à… ce que l’on chante vos louanges? Pour votre information, c’est bien à Madagascar que vous êtes et non au pays de Candy…Quant à la « diffamation »… Il y a plus de 150 personnes qui sont fans de cette page, l’information circule déjà sur presque tous les réseaux sociaux, et croyez moi, il y en a pas mal(dont moi-même) qui se feront un plaisir de témoigner devant une cour, sur les désagréments plus que « minimes » qu’ils ont subi pendant la période où cet article a été écrit…

Alors pour une fois, je vous prie… d’agir en personne sensée et de vous poser quelques questions:

– Est-ce que cette affaire vous fait de la publicité? Était-ce en bien ou en mal? Serait-ce toujours bénéfique pour vous de poursuivre votre entêtement? Hier, vous passiez pour des « incompétents »… Aujourd’hui, vous représentez la censure et l’étroitesse d’esprit… Qui sait ce que vous serez demain…

– Croyez-vous sincèrement qu’une cour va statuer en votre faveur? Si l’on enlève le mot « merde » de l’article incriminé, le reste peut aisément être prouvé… L’article ne serait plus insultant et une version lissée vous serait encore plus préjudiciable…

Il n’y a pas de texte régissant les publications sur internet à M/scar… Et pour ce qu’il en est de vous, il suffit de faire un tour sur votre forum pour se rendre compte que vous n’êtes pas capable de censurer les insultes(oooops)… Dans ce cas, l’on pourrait dire que vous pratiquez une forme de discrimination (négative ou positive c’est à vous de le définir) étant donné que vous tolérez les écarts sur votre forum et que vous ne les tolérez pas ailleurs… Le verdict n’est d’ailleurs pas encore rendu que vous êtes déjà la cible de la colère de toute la blogosphère, imaginez la suite…

Je vous plaindrais presque, si je ne savais pas que vous vous attaquez à un de vos clients…  que par dessus le marché vous l’accusez d’être de mauvaise foi… Il n’est pas seul détrompez-vous, nous sommes nombreux à payer les factures régulièrement, à appeler le service technique (presque tous les jours) pour nous entendre dire que vous vous occupez du problème, à gérer par tous les moyens possibles (sauf ceux que vous offrez) des problèmes que vous qualifiez de « minimes »…

Au contraire, je vous mets au défi… Trouvez une cour qui acceptera de statuer en votre faveur alors que votre dossier est vide, trouvez des personnes pour compatir à votre « malheur » alors que vous pratiquez la censure et le harcèlement, trouvez le moyen de contenir la colère qui enfle et s’étend partout sur la blogosphère… Ce n’est pas facile n’est-ce pas? Reconnaissez-le, vous êtes dans la M….OOV!!!

Christian Andriamparany

Un Facebooker écrit:

A-t-on seulement le choix ?

par XXXXh, samedi 7 mai 2011, 19:06

Face au tollé soulevé par l’affaire qui oppose Moov Madagascar et un blogueur connu à Mada, difficile de rester par trop indifférent… Mais a-t-on seulement le choix ? Il n’y a que 3 opérateurs Internet principaux à Mada, et celui dont il est question occupe une grande part du marché. Que penser de toutes ces offres ?

http://gasymail.com/15841/moov-internet-revolution/

http://gasymail.com/15839/moov-3g/

Je veux dire: y a-t-il des alternatives meilleures ? Blueline achète à Moov et Orange (donc dépend d’une certaine manière d’eux), Orange est encore trop cher, Life encore incertain. Bref, nous restons encore prisonniers de ces FAI en attendant de trouver mieux..

Le titre  de ce billet est » MOOV DE M… à vous de choisir » entre Mandanderoka, Mandreraka, Mahasoso(tra), et …et… , et je viens de vous donner quelques liens, à vous de choisir.