COVID-19, IREO HEVI-DISO SY NY TSARA HO FANTATRA

FANONTANIANA sy VALINY mety mahasoa antsika, avy amin’ny OMS, novokariny mba hanoherana ireo torohay diso nefa mivezivezy momba ny virus Corona. (Natao ho mora takatry ny daholobe ny fandikàna)
Coronavirus (2019-nCoV): torohevitra ho an’ny besinimaro – Atsaharo ny hevi-diso
Afaka mifindra tsara ao anaty toetany mafàna sy mando ny viriosy COVID-19.
Araka ireo angondrakitra eo am-pelatanana, velona ary afaka mifindra any amin’ny FARITRA REHETRA ny viriosy COVID-19, ao anatin’izany ireo faritra mafana sy mando. Na inona na inona toetrandro, raiso hatrany ireo fepetra fiarovana raha toa ianareo mipetraka na mankany amin’ny faritra iray misy tranga COVID-19. Ny fanasanao tànana no fomba tsara indrindra hiarovana ny tenanao amin’ilay aretina. Ny fanasàna tànana dia manafoana ireo viriosy mety hipetaka eo ary manakana ny aretina tsy hifindra amin’ny fikasihana ny maso, ny orona na ny vavanao.
Tsy miaro anao amin’ilay Covid-19 ny fandroana aminà rano mafana.
Tsy manakana anao tsy ho azon’ny COVID-19 ny fandroana aminà rano mafana. Mijanona ho araka ny tokony ho izy ny maripànan’ny vatana, eo anelanelan’ny 36.5 °C sy 37 °C, na inona na inona hafanàn’ny efitra fandroana na rano handroanao. Ankoatr’izany, mety hampidi-doza ny mandro amin’ny rano mamay satria mety handoro aza. Ny fomba tsara indrindra hiarovana ny tenanao amin’ny COVID-19 dia ny manasa matetika ny tananao. Ny fanasàna tànana dia manafoana ireo viriosy mety hipetaka eo ary manakana ny aretina tsy hifindra amin’ny fikasihana ny maso, ny orona na ny vavanao.
Miaro amin’ilay coronavirus vaovao ve ny vaksinin’ny pnemonia?
Tsia. Ny vaksinin’ny pnemonia, toy ny vaksiny ‘antipneumococcique ‘ ary ny vaksiny fanefitry ny Haemophilus influenzae type B (Hib) dia tsy mitondra fiarovana amin’ilay coronavirus vaovao.
Tena vaovao ilay viriosy ka tena ilàna vaksiny ho azy manokana mihitsy. Miasa mikaroka vaksiny manohitra ny 2019-nCoV izao ireo mpikaroka ary ny manohana izany asan-dry zareo izany ny OMS.
Na dia tsy mandaitra amin’ilay 2019-nCoV aza ireo vaksiny ireo, ny vaksiny miady amin’ny aretina taovam-pisefoana kosa dia tsara indrindra sy entanina hataonao mba hiarovana ny fahasalamanao.
Mahomby amin’ny famonoana ny nCoV 2019 ve ireo fitaovana fanamainana tanana ?
Tsia. Tsy mahomby amin’ny famonoana 2019-nCoV ny fitaovana fanamainana tànana. Mba hiarovana ny tenanao amin’ilay coronavirus vaovao dia tokony manasa tànana matetika aminà akora misy alikaola ianao na amin’ny savony sy rano. Rehefa madio ny tananao dia tokony hamaininao tsara amin’ny lamba famaohana na amin’ilay fitaovana fanamainana mandefa rivotra mafàna.
Afaka averiko ampiasaina ve ny sarontava N95 efa niasa?Azoko sasàna ve? Azoko atao atao ve ny mandio azy tsy hisy viriosy amin’ny alàlan’ny fanafody fanadiovana tanana?
Tsia. Ny sarontava rehetra, anisan’izany ny sarontava fampiasana amin’ny resaka fitsaboana na sarontava N95, dia tsy tokony averina ampiasaina indray. Raha efa nifandray akaiky tamina olona voan’ny aretina coronavirus vaovao ianao na mampiseho soritr’aretin’ny taovam-pisefoana, hevero ho toy ny efa voaloto sahady ny faritra anoloana amin’ilay sarontavanao iny. Tsy maintsy esorinao ilay sarontava ary atao izay tsy hikasihana ny faritra anoloana, dia ariana izy araka ny tokony ho izy avy eo. Rehefa avy manaisotra ilay sarontava ianao dia tokony hanasa ny tananao aminà akora misy alikaola na amin’ny savony sy rano.
Afaka mamono ny coronavirus (nCoV) ve ny jiro « ultraviolet (UV) » famonoana otrikaretina?
Tsy tokony ho ampiasaina hamonoana otrikaretina amin’ny tanana na ny faritra hafa amin’ny vatana ny taratry ny jiro UV, satria ny taratra UV dia mety hiteraka erythema (aretin-koditra).
Mba hiarovanao tena amin’ny coronavirus vaovao dia fantaro mandrakariva ireo fepetra rehetra azonao raisina. Raha mila fanazavana fanampiny, jereo ny tranokala OMS
Afaka mamono ny coronavirus (nCoV) ve ny famendrahana (famafàzana) alikaola na klôro amin’ny vatana manontolo?
Tsia. Ny famendrahana alikaola na klôro amin’ny vatana manontolo dia tsy hamono ireo viriosy efa tafiditra ao amin’ny vatanao. Ny famafazana ireo akora ireo dia mety manimba ny akanjo na ny sela amin’ny vatana (oh: maso, vava). Aoka ho fantatrao fa ny alikaola sy ny klôro dia mety raha araraka aminà toerana, nefa tokony ho ampiasaina mifanaraka amin’ireo torolàlana natao ho amin’izany.
Maromaro ny dingana misy sy azonao atao hiarovana ny tenanao amin’ny coronavirus vaovao. Voalohany, sasao matetika ny tananao, mampiasa vokatra misy alikaola – toy ny gel – na ny savony sy ny rano. Mba hahafantarana ireo fepetra hafa fiarovana, topazo maso ireo torohevitra omen’ny OMS
Tsy mitera-doza ve ny fandraisana taratasy na fonosana entana avy any Shina?
Eny, tsy mitera-doza. Ny olona izay mahazo fonosana avy any Shina dia tsy ahiana hiharan’ny coronavirus vaovao. Araka ireo famakafakana teo aloha, fantatsika fa ny coronavirus dia tsy maharitra ela eny ambon’ny zavatra, toy ny taratasy na fonosana entana.
Afaka manampy hisorohana ny fidiran’ilay coronavirus ve ny fanasana ny oronao tsy tapaka amin’ny rano misy sira?
Tsia. Tsy misy porofo hoe ny fanasàna ny orona amin’ny rano misy sira dia miaro ny olona tsy ho voan’ilay coronavirus vaovao.
Misy singa vitsivitsy afaka atao porofo fa ity fomba fanao ity dia afaka manampy ny olona ho sitrana haingana kokoa amin’ny sery na gripa tsotra. Kanefa, ny fanasàna tsy tapaka ny orona dia tsy voaporofo hoe hahafahana misoroka ireo aretim-pisefoana.
Afaka manampy amin’ny fisorohana ny aretina coronavirus vaovao ve ny fihinanana tongolo gasy?
Ny tongolo gasy (lay) dia sakafo mahasalama izay mety manana toetra manohitra mikrôba. Saingy, amin’ity tranga amin’izao fotoana izao ity, tsy misy porofo ahafahana milaza hoe ny tongolo gasy dia miaro ny olona amin’ny coronavirus vaovao.
Moa ve manakana ny coronavirus vaovao tsy hiditra amin’ny vatana ny fampiasàna menaka sesame?
Tsia. Ny menaka sesame tsy mamono ny coronavirus vaovao. Misy ranoka simika mpamono otrikaretina afaka mahafaty ny 2019-nCoV eny ambony zavatra eny. Anisan’izany ny « disinfectants » misy Eau de Javel na klôro, ireo « solvants » misy 75% ethanol, asidra perasetika ary chloroforme.
Tsy dia misy fiatraikany loatra amin’ilay viriosy anefa izy ireny raha toa apetrakao eo amin’ny hoditra na ao ambanin’ny oronao. Mety hampidi-doza mihitsy aza ny mametaka ireo vokatra simika ireo amin’ny hoditrao.
Ireo zokiolona ve no tena asian’ny coronavirus vaovao sa misy tanora mety mora azony koa?
Ny olona rehetra amin’ny taona rehetra dia mety ho voan’ny aretina ny coronavirus (2019-nCoV) avokoa. Ireo zokiolona sy ireo olona efa lazoin’ny aretinna (toy ny fahasemporana ‘ashme’, diabeta, aretim-po) no toa vao mainka miharatsy ny aretiny amin’ity viriosy ity.
Manoro hevitra ny olona rehetra ny OMS mba handray ireo fepetra hiarovan-tena amin’ilay viriosy, toy ny fanarahana antsakany sy andavany ny fepetran’ny fahadiovan’ny tànana sy ny fahadiovana ara-pisefoana.
Mahomby hisorohana sy hitsaboana ilay otrikaretina coronavirus vaovao ve ny antibiotika, sa natao ho an’ny bakteria irery ihany?
Tsia, tsy mahatohitra ilay viriosy ny antibiotika fa natao hanohitra ny bakteria irery ihany.
Ny coronavirus vaovao (2019-nCoV) dia viriosy ary, noho izany, tsy tokony ampiasaina ho fomba fisorohana na fitsaboana azy ny antibiotika.
Kanefa, raha miditra hopitaly noho ny otrikaretina 2019-nCoV ianao, dia mety homena antibiotika satria mety misy ny fifangaroana areti-mifindra ateraky ny bakteria.
Misy fanafody manokana ve hanakanana na hitsaboana ny aretina coronavirus vaovao?
Hatreto aloha, tsy misy fanafody manokana atoro hisorohana na hitsaboana ny aretina ateraky ny coronavirus (2019-nCoV) vaovao.
Na izany aza, ny olona voan’ilay viriosy dia tsy maintsy omena ny fikarakarana sahaza azy mba hanamaivana sy hitsaboana ireo soritr’aretina, ary ireo izay marary mafy dia tsy maintsy hahazo fikarakarana misimisy sy lasa lavidavitra kokoa. Eo an-dalàm-pandinihana izao ireo fitsaboana manokana ary hosedraina amin’ny andrana klinika. Manampy amin’ny fanafainganana ireo ezaka fikarohana sy fitrandrahana atao ny OMS miaraka amin’ireo mpiara-miombon’antoka maromaro.

OLON-DIA MIDELIRA

11 Andro izay no lasa taorian’ny nandaniana ilay lalànan’ny FAMORETANA (#codecom), ka tsy ahafahan’ny mpanao gazety sy ny olom-pirenena maneho hevitra an-kalalahana intsony -na dia hitondra porofo aza ve ? – Ary andro maromaro koa no lasa taorian’ny nipoahan’ny raharaha #Soamahamanina.

Faritra ao #Imamo ao i Soamahamanina, ary raha vao miresaka Imamo isika dia tsy afaka misaraka amin’izany ny resaka #Tapia.  Tsy ilay famafàna faladihan-kiraro mety ho tonga voalohany ao an-tsainao mpamaky anefa io, fa ilay voankazo kely misy voa telo fihinanao rehefa tonga ny fahavokarany.

Tsy ny maha-voankazo azy ihany no ilàna, na ahafantarana ny Tapia, fa indrindra koa ny fifandraisany amin’ny fahaveloman’ny bibin-dandy. Efa fahagolan-tany ireo hazo  ( alan-tapia ) ireo, ary isan’ny zavatra sarotra ho an’ny olona ny mamelona iray amin’izany. Harena araka izany ny fanànana azy. Tsy vitan’ny harena fotsiny , fa vakoka mihitsy ho an’ny firenena sy ilay faritra misy azy.

Tato ho ato dia niteraka resabe, niafara tamin’ny fifanenjanana sy fifampitolomana tamin’ny #EMMO – karamain’ireo Shinoa mpitrandraka volamena – ity resaka Soamahamanina ity.
Efa tafiditra ho ao anatin’ny fiarovan’ny mponina ny tsy handravàna io alan-tapia ao amin’ny faritra misy azy ireo io ny mpitarika fivavahana isan-tsokajiny, ny solombavambahoaka avy any #Arivonimamo, ankoatry ny hafa tsy ho voatanisa. Midika izany fa manana ny lanjany sy ny toerany tokoa ilay alan-tapia.

Mipetraka ary ny fanontaniana: Tsy nahalàla ny fisian’ilay ala va re ireto olona nomen’ny vahoaka fahefàna hitantanana ny taniny sy ny hareny? Sa nanao bemarenina tsy niraharaha satria hoe efa notolorana fanomezam-pahefana hitantana ny sehatra rehetra ? Adinon’izy ireo ve fa mpindrana izy fa tsy tompony samirery ? Tsy tsaroany koa ve fa mandalo ihany ny fepotoana iasàny eo? Sa noho ny fahafantarany izay fepotoana voafetra izay no nitsirian’ny saina ratsy hanararaotra ny paiso an-kady?

Santionany amin’ireo fanontaniana mety hapetrakao olom-pirenena tsotra amin’ireo solombavanao ireo (na soloòbava hiteny na hihinana). Saingy manahy aho, mety hivaly fanontaniana ho ahy indray mantsy izy ireo. Dia ilay fanontaniana manao hoe ‘MISY MIHAINOOOOOO ?

Zavatra tsikaritra nandritra ity Repoblika Fahaefatra iainantsika ity ny fandraisana fanapahankevitra tsy ieràna, ny fandraisana fanapahankevitra an-katakonana (atao amin’ny alina), ary ny famahàna olana amin’ny alàlan’ny ramatahora. Tsy zava-miafina amin’ny vahoaka rehetra izany zavatra voasoratra izany.

Misy mitokona ve eny Ankatso? Alefaso ny EMMO sy ny Jeneraly mpitarika azy hamoritra sy hanakombona ny vavan’izay Beloha ao.

Misy mihetsiketsika hoe eny Tsimbazaza ? Ataovy amin’ny fomba mahazatra fa tsy hangina aiza ireo rehefa voapetaka kely eo!

Misy miseho azy ho mahery any Soamahamanina? Draiiiisy, mbola mihinana ato anaty felan-tanantsika ny EMMO sy ny mpitàna basy rehetra (azafady fa tsy haiko ny mampiasa ny teny hoe ‘mpitandro filaminana’)
Fihetsehana am-pilaminana no nataon’ny mponina, taorian’izay niseho tany Antsohihy. Nefa na am-pilaminana aza, ary naseho tamin’ny alàlan’ny fametrahana sorabaventy isam-baravarana sy teny an-davarangana, dia tsy tahotra tsy henatra ny zandary nihanika lavarangan’olona hanala ireny sorabaventy ireny, sy nandefa baomba mandatsa-dranomaso hanaparitahana ny mponina naneho ny hasosorany tamin’izay zava-nitranga. Nisy ny olona nosamborina ka nahatonga ny mponina hanapaka ny làlana.

Nitsangana ny Eveka Jean Claude hanohitra hiaraka tamin’ny vahoaka. Niantso ny laika izy hiray hina sy tsy hisara-bazana ihany koa, hiaro ny taniny.

22/06: Mgr Ludovic RABENATOANDRO, nihaona tamin’ny tantsaha teny amin’n BUCAS Antanimena nitny hoe « Adidinay amin’ny maha RAD anay ny manao antso hanaitra ny rehetra momba ny fakàna an-keriny ny tanin’ny tantsaha. Izy ireo no mamelona antsika… esorina amin’ny tantsaha ny taniny…Mandeha antso aminareo mpitondra aho..Manaova ny marina..-Ny vahoaka izao no manao ny tolona fa tsy ny solombavany intsony…Firenena iaraha-manana ity.

23/06, Notanisain’ny Magadate daholo ireo karazana fikambanana am-polony miaro ny tany izay nilaza fa hiara-dia amin’ny mponin’i Soamahamanina ary hanome azy ireo ny tohana rehetra ilainy. Mbola atsangana any Soamahamanina ny OMC élargi mba hiaro ny Shinoa sy ny fanànany niteny hoe : izahay mpikambana amin’ny OMS Elargi eto Miarinarivo dia manao filazana manaraka izao, ny famoriambahoaka rehetra dia tsy maintsy ahazoana alàlana amin’ny fanjakana sy ny tompon’ny toerana (commune)…, tsy ekenay ny fihetsehana tsy nahazoana alàlana … mampitandrina ho an’izay alaim-panahy mikasa hanohintohina ny filaminana..

Misy fetra anefa, hoy ireo anti-panahy, ny zavatra rehetra. Mandra-pahoviana no hihinana eo ambony felan-tanananareo ny mpitàna basy sy ny be galona? Mandra-pahoviana? Ary efa nosaininareo ve fa rehefa mitombo ny kibony, dia mitombo manaraka azy koa ny fikarohana hanina ataony (hatendàny)? Ary rehefa tsy haharaka ny filàny ianareo, efa mba tonga tao an-tsainareo ve ny hoe ‘mety hitodika any aminareo ilay vava basiny’ ?
Aza dia mihevitra ny vahoaka ho dondrona isanandro vaky izao e!

Tantaranà fitohizam-pitondrana no entina hanamarinana ny fanomezana alàlana ny fitrandrahana volamena ataon’ireo Shinoa ao Soamahamanina. Fa inona moa no manakana anareo nampindramina fahefana ireo tsy handà izany rehefa hita fa mety hanohintohina ny fiarahamonina sy ny vakoky ny tany iraisantsika? Sa niraraka ny volabe ka sarotra ny hamerina ny volan’ireo Shinoa, sy hiteny aminy hoe aoka ihany, ka mandehana ianareo mody?  Asakasak’izay nihinana be tao anatin’ity raharaha ity, fa ho tsaroan’ny tantara izy ireo sy ny taranany.

Nilaza ireo solontenan’ny mponina ao an-toerana fa tokantrano telo aman’efatra no nasain’ny fanjakana nijoro, ho entiny milaza fa mankasitraka ny fitrandrahana volamena atao ao amin’ilay toerana ny mponina. Tsy nisalasala moa ilay ramatoa nisolo tena ireo tsy mankasitraka nilaza fa ‘lasalasa tampoka mihitsy ny fiainan’ireo tokantrano telo am’efatra ireo

Nivory ny governemanta tamin’ny alin’ny 19 Jolay 2016 ary nandray fanapahankevitra hampiato ilay fitrandrahana, rehefa hitany fa niha-nahamay ny fanoheran’ny vahoaka. Efa tapak’ireo mpanao gazety talohan’izay kosa anefa fa hidina hijery ny zavamisy any an-toerana izy ireo. Dia tonga tokoa ary ny andron’ny 20 Jolay 2016, ary dia EMMO nirongo fiadiana fitondra miady no nanakana ny làlan’ireo mpanao gazety tsy ho afaka hiditra an’ilay faritra. Ary tsy nisalasala ingahy kolonely nilaza fa ‘rehefa tsy nahazo alàlana ianareo, dia tsy afaka miditra any‘  Alalana izay alaina 24 ora mialoha amin’ireo Shinoa, ary rehefa ireo Shinoa no miteny aminy fa mahazo miditra ny mpanao gazety, dia homeny alàlana hiditra. Tsy vitsy tamintsika nanaraka ny onjampeo ‘miara-manonja’ tamin’ity androany ity no nandre izany vaovao izany.  Fa misy inona afenina ao? Ary Iza ireto mpanao gazety nahazo alàlana mialoha ka tafiditra tao amin’ilay faritra (hanatsaratsara ny filazana hatao manomboka rahampitso)? Ianareo ihany dia mety efa ho afaka hamaly an’izay.

Boda ny loha ry mpamaky ka hitsahatra kely aloha…fa tantara mitohy izy ity

Tsetsatsetsa tsy aritra kely, alohan’ny hifandaozana, no hilazana amintsika mpamaky fa dia efa fehezin’ny Shinoa koa izao ny sehatry ny famokarana arina fandrehitra (charbon de bois) ao an-tokantranonao. Aza atao mahagaga raha niakatra ny vidiny.

Efa fanjakan’i Baroa izao no misy. Ary satria voatonontsika ny anaran’i Baroa, dia indro misy fisaintsaina kely avy amin’ny OLONDIA MIDELIRA

Ny loharano nakàna ny antontan-kevitra : #‎OLONDIA_MIDELIRA‬:

Mitsangàna ry Baroa

Mihevitra isika fa ny “baroa”-ntsika dia azo iainana sy ampiharina amin’ny isam-bohitra. Tsy maintsy manaiky ny herintsika ny isan-tanàna? Tsy maintsy handohalika amintsika ny mpiray donak’afo rehetra?

Ny hery aman-tanjaka no naha-baroa ny baroa teo amin’ny tantarany, ary izany no nireherehany teo amin’ny fanjakany.
Saingy ny baroa dia tsy mila dinika, tsy mila hevitra ifampierana, tsy mila mandefitra. Koa iza no “adala” mifampidinika sy mandady rariny amin’ny hevitra toy izany? Iza no manaiky lembenana amin’ny setrasetran’ny tsy tia ny “rariny”? Na hifandrangotra isaky izay mahatsiaro aza isika mianakavy dia ady hatrany no haterak’izany.

Ny sasany hihevitra ny tenany ho saka tsy mety voky, ny hafa tsy mahandry ny andro hanidinana toy ny akoho ; ary tsy vitsy no manao toton’ondry bory fotsiny, sady tsy mety hamonjy ny vala no mideronina eny an-tsaha fa mataho-baratra.

Lalaovin’ny “tia rombo” ny “Fanahy” ka hainy an-tsipirihiny tao anatin’izay fihetsika nataony rehetra izay, fa « adalam-bola sy matim-boninahitra » isika.

Lahatsoratra hafa ho anao:

Marosada: Namidin’ny fanjakana amin’i Sinoa koa ny tany

Tsy ny any Soamahamanina ihany : lasan’ny Sinoa koa ny tany any Amboasary Gara sy Anjiro…

Soamahamanina : Suspension des activités de l’entreprise Jiuxing Mines S.A.R.L

Lahatenin’ny Filoham-pirenena – Lapan’Iavoloha, faha 26 jona 2016

Lahatenin’ny Filoham-pirenena – Lapan’Iavoloha, faha 26 jona 2016 nalaina tao amin’ny pejy Facebook « Présidence de la République de Madagascar Talata 28 Jona 2016 »

Fanamarihana: Natao dika/petaka ny lahatsoratra, koa raha misy hadisoana tsipelina, dia tsy avy amin’ny mpiandraikitra ny bilaogy. Navoaka eto ho saintsainin’ny ankehitriny , ho rakitahiry sy ho an’ny taranaka any aoriana ihany koa.

Ry vahoaka malagasy mpiray Tanindrazana,

Misaotra an’Andriamanitra isika tratry ny Asaramanitra, fotoana hifampiarahabantsika noho ny tsingerin-taona faha 56 niverenan’ny fahaleovantena sy ny nijoroan’ny foloalindahy Malagasy. Koa mahafaly anay mivady indray ny mandray anareo eto ankehitrio ary mitafa amin’ny vahoaka Malagasy rehetra, na ny eto an-tanindrazana, na ireo miely patrana maneran-tany. Mitsidika anareo vahoaka tsy an-kanavaka isan-tokantrano izahay ary miarahaba anareo tratry ny Asaramanitra.

Izany fiarahabana izany dia atao toy ny rasa akohon’ny mpianakavy ka ny lehibe manana ny azy, ny tanora tsy very anjara, ary ny kilonga tsy diso tandrify, satria ny rano no miriana hono dia noho ny vato, ny akoho no lehibe dia ny volony, ny andriana no manjaka dia ny vahoaka, ary ny firenena manana vahoaka hendry no miadam-pinaritra.

Ry Malagasy mpiray Tanindrazana,

Be dia be ny zokintsika, ray aman-drenintsika iza niady mafy, ny sasany aza natao sesitany na namoy ny ainy mihitsy mba hiverenan’ny fiandrianan’i Madagasikara sy ny fahaleovantenany.

Ny fankalazana ny 26 jona izany dia sady fotoam-pifaliana no fotoana ahatsiarovana sy anomezana hasina ireny mahery fon’ny Firenena ireny. Tahaka ny vato namelan-kafatra isika ka ny andraisantsika tsirairay avy ny andraikitsika hampanjary izany Fahaleovantena izany mba hitondra firoboroboana ho an’ny Firenena ary fihatsaram-piainana ho an’ny Malagasy, izany no tanjontsika.

Ry Malagasy mpiray Tanindrazana,

Tranga telo no tiako isarihana ny saintsika mba amantarana hoe aiza ho aiza isika izao, ary toa inona no azo itarafana ny ho avy.
Ny tranga voalohany dia ny nankatoavan’ny Tahirim-bola iraisam-pirenena na ny FMI ny tetikasa malagasy sy ny ezaka vita hatreto ho fanatsarana ny fitantanam-bola. Averiko tsara fa ny tetikasantsika malagasy no nankatoavina fa tsy hoe an’ny vahiny akory. Mba ankatoavany izany tetikasa izany sy anomezany ny tena fanalahidy eo amin’ny famatsiam-bola isan-karazany, dia nanao fanamby isika no sady nandray fepetra ihany koa, hanatsarana ny fitantanam-bolam-panjakana.

Nataontsika ny ezaka rehetra ary tsy maintsy mbola ho tohizana izany, fa izay vita hatreto aloha dia efa nahafa-po ka ny vokany dia ny nahazoantsika ny antsoina hoe Facilité Elargie de Crédit, na FEC.

Nambarako teo hoe tena fanalahidy io FEC io. Izao no antony : io no manambara amin’ny mpiray antoka hafa rehetra sy ny mpampiasa renivola rehetra maneran-tany fa miverina amin’ny fenitra tokony ho izy ny fitantanana eto Madagasikara ka azon’izy ireo atao amin’izay ny miroso araka izay tandrify azy avy eo amin’ny fampandrosoana an’i Madagasikara. Mety misy alaim-panahy hilaza hoe : tena ela be izany fifampiraharahana izany… Tsarovy tsara fa efa tany amin’ny taona 2008 ny FMI no nampihantona ny fifandraisana tamin’i Madagasikara satria tamin’izany fotoana izany dia efa tsy natokisany intsony ny firenentsika.

Ny lesona tiana hotsoahina dia ny hoe : vetivety dia mety rava izay natsangana, fa ela dia ela ny famerenana azy amin’ny laoniny avy eo. Valo taona aty aoriana isika izao. Mety misy koa ny hanao hoe : ka maninona raha mitady ny vola ilaina any amin’ny hafa ? Azo atao ny mamoha varavarana, fa mila lakile ny varavarana ary izao azontsika izao dia ny lakile hitondra ny varavarana hivoha ho amin’ireo mpamatsy vola maro samihafa, ary indrindra indrindra, ho amin’ireo mpamatsy vola tsy miankina ho avy aty amin’ny firenentsika. Ny miresaka sy manakiana, mora, fa ny manatontosa zavatra kosa, sarotra. Misy mihintsy aza ny nikatsaka izay tsy hahatanterahan’iny fifanarahana iny. Tandremo ny mandrora mitsilany tompoko ô, sao dia mahavoa tena !

Misy itovitovizana amin’iny ihany ny tranga faharoa. Ny itovizany indrindra dia ny halavan’ny fe-potoana nilaina amerenana amin’ny laoniny izay nikoro. Tafavoaka ny sazy henjana antsoina hoe Annexe B ny kompaniam-pitaterana Air Madagascar. Tamin’ny taona 2008, izany hoe valo taona lasa ihany koa, volana febroary, no nolazaina fa misy tsy fanarahana fepetra iraisam-pirenena eo amin’ny sehatry ny sidina an’habakabaka efa ho 500 mahery tsy voaharaka tao amin’izany orinasa izany. 2011 dia nilatsaka ny sazy satria tsy voahaja intsony ny fepetra tekinika ahazoan’ny fiaramanidintsika mankany Eropa. 2016 vao vita ny fanarenana, afaka ny sazy. Dimy taona nanaovana ezaka isan’andro vaky, 8 taona raha niainga tamin’ny 2008 nahazoana ny fanankianana voalohany. ka dia refeso amin’izany fa vetivety ny mahavoasazy fa ela ny manarina, koa arahabaina sy isaorana ireo tompon’andraikitra isan’ambaratongany noho izany.
Indray mipi-maso hoy aho dia mety rava izay natsangana ary izay indrindra no ilàna ny fahatsiarovantenan’ny tsirairay eo anoloan’ny fandehan-draharaham-pirenena.

Ry Malagasy mpiray Tanindrazana,

Isika dia sady manasitrana ny ratran’ny andro lasa no manangana ny ampitso andrandraina ihany koa. Ny tranga fahatelo tao anatin’izay tapa-taona voalohany izay, dia ny fahavitan’ny fotodrafitrasa lehibe izay mifameno amin’ny efa vita tamin’ny taona 2015 tany Atsimo Andrefana, faritanin’i Toliara.

Tsy dia fitia te hitanisa zavabita akory no tiako atao aminareo fa ny vina izay heveriko fa hitondra fampandrosoana mitozo sy mateza ary fihatsaram-piainana miakatra ho an’ny malagasy. Rehefa miteny isika hoe fotodrafitrasa ka vahavahana izany teny izany dia fototra mandrafitra ny asa no heviny. Raha io ao Atsimo Andrefana io no tarafina amin’izay hevitra izay, dia izao no fipetrany :

· Toha-drano lehibe no natao, lakan-drano amina kilometatra, làlana RN9 100 km mahery no namboarina satria tsy nisy nanamboatra tao anatin’ny 45 taona, fotodrafitrasa ho an’ny mpanjono 15 no napetraka, fanofànana ny tantsaha sy ny mpamboly no natao, mitombo ny vokatra, in-droa isan-taona ary efa mahatratra hatramin’ny 6 sy 7 taonina ny azo avy amin’ny hektara anankiray, naorina ny sekoly, misy jiro, misy rano, misy tranon’ny mpampianatra.

· Vao maika mihatsara ny fepetran’ny fiharian-karena rehetra satria vita ny tetezana lava mirefy 224 metatra natao ao Befandriana, hampifandray ny faritra maro samihafa, hanala ny fijaliana izay niharetana an-taonany maro.
Mazava ho azy fa mitondra fihatsaram-piainana ho an’ny mponina amin’iny faritra iny izany rehetra izany, fa ny zava-dehibe tiako lazaina aminao ry Vahoaka Malagasy, dia izao ihany : izany no fotodrafitrasa fototra tiantsika apetraka eto amin’ity firenena ity, ary izany no tiantsika atao manerana an’I Madagasikara.

Ry Malagasy mpiray Tanindrazana,

Izany fahombiazana azo tsapain-tanana sy ny firosoana amin’ny tsara kokoa izany no mety manahirana ny sain’ny sasany ankehitriny ka asahiany mampiseho habibiana tsy roa aman-tany mihintsy aza amin’ny famonoana Malagasy mpiray Tanindrazana an-kitsirano fotsiny izao, tsy amin’ny antony hafa ankoatra ny fihantsiana fitondrana.

Izany rehetra izany dia tiako isarihana ny saintsika fa manorina Fanjakana tan-dalàna isika ka sanatria tsy hamaly bontana amin-kery ireny mpanao ratsy ireny, fa tianay kosa ny milaza, fa na ho ela na ho aingana, dia tsy maintsy hiatrika ny làlàna sy fitsaràna ireny tsy mataho-tody ireny.

Ry Malagasy mpiray Tanindrazana,

Mila fotoana ny fanantanterahana ny vina sy ny fotodrafitrasa, araky ny nolazaiko teo. Tsapa tokoa izany ary tsy maintsy miroso amin’izany isika rehetra.

Noho ny fahasahiranana lalina mbola iainan’ny mpiray tanindrazana any Androy, dia any no anaovana fanampiana vonjy voina mivantana sy maika.

Mety mbola hanontany ianareo hoe : ka inona ary izany, Andriamatoa Filoha, no tolotànana ilainao, ilaintsika, tena hatafavoaka antsika ?

Ny voalohany dia ny fitoniana sy ny filaminana. Ny filaminana akory tsy manafoana ny ady hevitra politika. Fa ny filaminana kosa dia mifanohitra amin’ny fambolena korontana sy ny fitanisana fanonganam-panjakana isan’andro vaky izao, na ny fanaovana sorona ny vahoaka efa sahirana, ny fanelezana tsaho hampihorohoroana ny vahoaka : tsy izany ny filaminana ! Mamosavy ny fisainan’ny sarambabem-bahoaka fotsiny izany ary hampihemotra ny te hiara-miasa amin’i Madagasikara.

Ny faharoa, izay takiana amintsika Tompokolahy sy Tompkovavy, dia miankina amin’izay filaminan’ny fiainam-pirenena izay ihany, dia ny fiantsoantsika ireo mpamatsy vola iraisam-pirenena hifampiraharaha amintsika hanabe voa ny toekarem-pirenena, ilaintsika izany, ilaintsika hampandrosoana ny faritra maro izany, ilaintsika hampandrosoana ny vondrom-bahoaka hitsinjaram-pahefana hamitany ny andraikiny izany, ilaintsika ihany koa ampitomboana ny kitapom-bolam-panjakana izany.

Ny fahatelo, izay tiako ambara aminao amin’ity androany ity, dia ny hoe, mila firaisan-tsaina, mila firaisankina izany. Izany no iantsoako anareo rehetra, iantsoako antsika rehetra hifanohana raha miaka-piakarana, hifampitsinjo raha midim-pidinana, hifampitantana raha mizotra an-tany marina.

Ry Malagasy mpiray Tanindrazana,

Isan’ny tranga lehibe mifandraika amin’izany fivelarana ara-toekarena tadiavintsika izany ireo fihaonana fara tampony izay hifanesy amin’ity taona ity. Ao ny fihaonan’ny Parlemantan’ny Frankofonia, ao ny COMESA, ary ny Fihaonana an-tampony ho an’ny tany mampiasa ny teny frantsay. Amafisiko foana fa zava-dehibe ho antsika ireo satria fitaovana ho enti-manabe voa ny fiharian-karentsika ny fihaonana an-tampony tahaka ireny. Fotoana ahazoahna miresaka mivantana eto an-toerana amin’ny manam-pahefana ambony avy amina firenen-dehibe maro samihafa. Izany no hitranga eto amin’ny firenentsika, ary hampiroborobo, tsy am-pisalasalana, ny fiharian-karena eto amintsika.
Ka ny fanontaniana izay apetraka dia ny hoe, isika anateran-kira indray ve no hilaza fa tsy mahay ? Tandremo e ! tandremo tompoko ô ! ny manaratsy tena toa omby atsika, fa tahaka an’ilay efa nolaizaiko teo ihany hoe, sao mandrora mitsilany isika.

Ry Malagasy mpiray Tanindrazana,

Ny zava-dehibe anankiray izay tokony hampieritreritra antsika dia izao : 56 taona aty aorian’ny niverenan’ny Fahaleovantena, mbola betsaka ny fahantrana, mbola betsaka ny fiankinan-dohantsika amin’ny famatsiam-bola avy any ivelany, aoka haseho ny ambompon’ny Malagasy ary arovy mafy ny fiandrianam-pirenena, ka ity andro ity dia fotoana mba iarahantsika manao velirano amin’izany tanjona izany.
Ny antony iray lehibe izay mahatonga antsika amin’izany toerana misy antsika izany dia tsotra : ny fiainana ara-politika be korontana loatra no nisy teto amintsika. Hevero tsara fa olona 13 no nitondra an’i Madagasikara tanatin’izay 56 taona izay kanefa dia ny 6 tamin’izy ireo ihany no voafidim-bahoaka. Ny sisa azontsika lazaina hoe nitondra tetezamita.

Ny fifandimbiasam-pahefana amin’ny alalan’ny fifidianana ihany no vahaolana hampisy fitoniana eto amin’ny firenena, hampisy fampandrosoana eto amin’ity firenena ity, ary izay ihan y koa no fanajana ambony indrindra ny safidin’ny vahoaka.
Koa, inona no safidintsika ? Isika efa nisafidy ny handroso, ary efa miroso tanteraka eo amin’ny fampandrosoana isika izao.
Miantso anao aho hisian’ny filaminana, mila fotoana ny fananganana fotodrafitrasa fototra, mila vina mahataka-davitra ny Firenentsika tompoko, raha tena tiantsika ny hampandroso azy, ka ho azontsika refesina eo amin’ny fihatsaram-piainana ny fandrosoana. Tandremo fa be ny mamporisika anao hoe, aiza ny vitantsika, na dia efa nandroso aza.

Tsy azo teren-ko masaka toy ny voalobo-jaza fa ny vary maitso hono tsy azo jinjaina ary ny omby mitsangana tsy azo hohanina.
Ary eto aho dia mitodika manokana aminareo tanora, amin’ny tanora malagasy rehetra : te hilaza aminareo hoe : SAHIA mijoro hanarina ny firenena. Manàna ambo-po miaro ny marina, ny rariny ary ny fihavanana. Mijoroa am-pahamendrehana amin’ny maha Malagasy, Arovy ny sotoavina sy kolotsaina maha-malagasy antsika. Ianareo no aoka hanitsy raha ilaina izany, ary hanatsara koa raha misy ny tokony hohatsaraina. Matoky tanteraka aho fa ny hevitra fananganana no be ao am-ponareo noho ny hevi-pandravana.

Ry Malagasy mpiray Tanindrazana, Tompokolahy sy tompokovavy

Mirary ny soa sy ny tsara ho anareo, mirary koa raha mirary, mba tsy ho diso ny mahasambatra fa ho tojo ny mananjara ianareo, ary ho ampoky ny soa sy ny tsara hatrany, ka, raha fararano tsy ho vaky lovia, ririnina tsy ho rovi-damba, fahavaratra tsy ho rovi-tsarotro, lohataona tsy ho tapaka zaran’angady, main’efitra tsy ho vaky vilany, voka-katsaka tsy ho banga nify.

Ho fankasitrahana anareo miaramila, zandary ary polisim-pirenena nikarakara ny matso, dia omena fialan-tsasatra 24 ora ianareo.
Eo ihany koa ny fanatonana ny sazy latsaky ny 15 andro na fanagadràna teo anelanelan’ny 01 janoary sy 26 jona 2016.

Ary voaraiko ihany koa ny fangatahan’ny maro mikasika ny kabary izay nataokko tamin’ny volana janoary, koa ekentsika ny hanemotra hatramin’ny faha 31 desambra ny tsy fandoavam-bola amin’ny fanatanterahana famindrana ny tany lova amin’ny samy mpandova.
Izany no fanambintsika Tompkolahy sy Tompkovavy. Androany, amafiso ny fitiavantsika Tanindrazana, izay tsy ampy hoy aho, fa matoky ny tenako fa mandroso isika, ary maro no vonona, maro no manolo-tànana.

Dia samia ho tahian’Andriamanitra tompoko !

VONOY DAHOLO IZAY MANELINGELINA

11 FéVRIER 1975 – 11 février 2016
1975….Indray andro, hono, teny Ambohijatovo ambony teny dia nisy ny famonoana ny filoham-panjakana teto amin’ity tany ity. Bala maromaro no nandady ny vata-tenany tamin’io andro io. Tao anatin’ilay fiara Peugeot 404 miloko mainty (mainty toa azy?) no nitrangan’ny ra mandriaka. Kômandô voafantina sy mpanao vy very ny ainy avy tamin’ilay GMP (Groupe mobile de police) no nanao ny “asa mahafaty” toa an-dry Zimbo, Mara Seth, Laza Petit Jean, Maurice Alphonse, Boto…Vita “natavy “ teo an-tany fiadiana tamin’iny andro iny ihany koa i Zimbo sy Mara Seth. Dia mba nilaza ny “marivo salosana” sy ny mpandika vilana fa toa mitovitovy an’ilay nanjo an’i John F Kennedy tany Amerika tamin’ny 22 novambra 1963 iny “indray andro, hono-n’ny Gasy” iny…

Poa toa izay dia indreo fa niharihary ho hitan’ny rehetra fa nitsangana ny fahefana tetezamitan’ny foko valo ambinifolon’ny Gasy, izay notarihin’ny Jeneraly Andriamahazo. Tsy maintsy ny foko 18 no natambatra tamin’ny fomba mailamailaka satria marefo ny hoza-dohan’ireo “mpamono olona”. Tsy maintsy naseho ho hitan’ny rehetra fa mahay miatsaravelatsihy ao anaty fitondrana iaraha-mitantana ny Gasy erak’ity Nosy ity. Iza no tao ambadiky ny ridao? Iza ireo maivan-doha tsy mahalala izay tany asiana ny tongony? Iza no tsy mahalala fa resaky ny mpandany andro ny fiaraha-mitantana (baikon’ny sehatra any ivelany) tamin’izany ?

Ny 21 martsa 1975 ihany dia efa natao ny haingon-tsehatra rehetra fa mba hikaroka “ireo” izay nahavanon-doza ny Gasy. “Raha Andrian-dray aho, raha Andrian-dreny dia mba avohay ho hitan’ny voamasoko izay rehetra mpiketrika ny zava-doza teto amin’ity tany ity”. Izany angamba no tany anatin’ny tsikalam-pieritreretan’ny Gasy tamin’izany?… Saingy indrisy fa na dia nijoro teo anoloan’ny hazomeloka daholo aza ireo oloben’ity tany ity toa an-dry Tsiranana, Resampa, Rabetafika, Rajaonarison…sy ny maro hafa, dia nitsaha-niketrika ny “fampisehoana” satria nifarana maimaina foana teo izany ny 12 Jona 1975.  30 no noafahana, ny sisam-paty tamin’ireo kômandô no nivantana tany amin’ny fonja fa ilay /ireo tompon’antoka dia nangatsiakiaka hatramin’ity ny anio. Izay rehetra maty ho an’ity tany ity ve dia mbola ho velona ao ampon’ny vahoaka Gasy tokoa? Mbola ilaina ve ny hahatsiahy izany rehetra izany?

Inona izao no tombony azo tamin’ny famonoana ny filoham-panjakana? Efa tsy miady intsony ve ireo Merina nateraky ny mainty enin-dreny sy ireo komohina mihevitra ho ambony razana? Efa nilamina tamin’ny fananganna ny tetezamitan’Andriamahazo ve ny ady nampisaritaka ny anivon-tany sy ny an-tsiraka rehetra? Iza amin’ireo Gasy miaina amin’izao andro izao no mahafantatra fa misy mpamporisika ny fisian’ny fahasamihafan’ny fiaviana, ny finoana, ny fomba sy ny firazanana mba hamotehana ity tanindrazana ity? Iza no tsy hahay fa nasesika hiady isika hatramin’izay kanefa ady tsy misy mpandresy no nataontsika, ary ady nandeha tany amin’ny famotehana fa tsy ho fanorenana?

Mbola misy tokony hovonoina ve eto? Mbola misy fahavalon’ireo mpiatsaravelatsihy sy mpanao ny ampihimamba ny haren’ity firenena ity? Mbola misy mpitondra fivavahana ve eto ka mahita tombony amin’ny fandripahana ny mpanelingelina azy? Mbola misy andian’olona ve eto mitady hanompo ny mpaniraka azy ka tsy maintsy hamono sy handripaka izay tsy mihevitra afa-tsy ny ho an’ny Gasy? Raha misy ireo rehetra ireo dia omen-jo izy rehetra hamono sy handringana ny Gasy, vonoy daholo dia hanjakao izay sisa tsy maty. Aripaho sy potipoteho izany tombotsoan’ny firenena Malagasy izany dia ny “mpaniraka” ihany tompoina. [ato ny tohiny]…
Mpanoratra : Ony RAMBELO

Conseil du Gouvernement – Mardi 27 Mai 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE
Conseil du Gouvernement – Mardi 27 Mai 2014
Palais d’Etat de Mahazoarivo
Un Conseil du Gouvernement s’est tenu ce Mardi 27 Mai 2014 à partir de 09h au Palais d’Etat
de Mahazoarivo.

 

I°- ORGANIGRAMMES DE MINISTERE
Au titre du Ministère de l’Eau
Adoption du projet de décret modifiant certaines dispositions du décret n° 2011-155 du 12 avril 2011 modifié par le décret n°2012-633 du 13 juin 2012 fixant l’attribution du
Ministre de l’Eau ainsi que l’organisation générale de son Ministère.

Au titre du Ministère du Tourisme
Adoption du projet de décret fixant les attributions du Ministre du Tourisme ainsi que l’organisation générale de son Ministère.

Au titre du Ministère d’Etat chargé des Infrastructures, de l’Equipement et de l’Aménagement du territoire
Adoption du projet de décret fixant les attributions du Ministre d’Etat chargé des Infrastructures, de l’Equipement et de l’Aménagement du Territoire ainsi que l’organisation générale de son Ministère.

2

II°- ADOPTION DE TEXTES REGLEMENTAIRES
Au titre du Ministère de la Justice
Adoption du projet de loi contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée.
Adoption du projet de loi sur la lutte contre la cybercriminalité.
Adoption du projet de loi portant institution de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH).
Pour la mise en œuvre des recommandations des organes des traités et du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies et en application des Principes de Paris, la dénomination « Conseil National des Droits Humains » a été remplacée par « Commission
Nationale Indépendante des Droits de l’Homme » dont les membres exerceront leur fonction à temps plein pour pouvoir donner des réponses rapides et appropriés aux cas de violations perpétrées.
Principes de Paris
Ces principes constituent un indicateur retenu par l’ONU pour évaluer la crédibilité des institutions nationales de défense des Droits de l’Homme tant au niveau national qu’international. Ces principes insistent sur l’importance pour ces commissions d’avoir un mandat étendu, une composition pluraliste et représentative, d’être instituées par un texte fondateur constitutionnel ou législatif, d’être indépendantes vis-à-vis du pouvoir exécutif notamment concernant la nomination de leurs membres.
Composition de la CNIDH
Les membres sont répartis comme suit :
– Un(e) représentant(e) de l’Assemblée Nationale et un(e) représentant(e) du Sénat, désignés respectivement par le Bureau Permanent de chaque Chambre :
– Un(e) représentant(e) de l’exécutif ayant voix consultative, désigné par le Premier Ministre. Il ou elle ne porte pas le titre de commissaire.
– Un(e) professeur de droit d’universités publiques désigné par le corps professoral d’appartenance
– Sept (7) représentants de la Société civile, désignés ou élus par chaque corps d’origine, après appel à candidature, suivant les critères prévus à l’article 6 :

3

Un(e) (1) représentant(e) des associations œuvrant dans la protection des droits de l’enfant
Un(e) représentant(e) des associations œuvrant dans la protection des droits de la femme
Un(e) représentant(e) des associations œuvrant dans la protection des droits des personnes vivant avec handicap
Un(e) représentant(e) de l’Ordre des Avocats
Un(e) (1) représentant(e) de l’Ordre des Journalistes
Un(e) représentant(e) des Organisations Non Gouvernementales œuvrant dans la défense des Droits de l’Homme
Un(e) (1) représentant(e) des Organisations syndicales des travailleurs.

Au titre du Ministère de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions
Adoption du projet de décret modifiant et complétant les dispositions du décret n°98-045 du 22 janvier 1998 portant création et statut de l’Office de la Radio-Télévision publique de Madagascar (ORTM)
Au titre du Ministère de l’Energie
Adoption du projet de décret abrogeant le décret 2014-061 portant nomination des membres du Conseil d’Orientation de l’Agence de Développement de l’Electrification Rurale (ADER).

Au titre du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation
Décret portant organisation, attributions et fonctionnement du Comité National de Coordination en charge de l’amélioration du système d’état-civil et de l’établissement des statistiques d’état-civil.

4

III- COMMUNICATIONS
Au titre du Ministère de la Défense Nationale
Approbation de la communication relative au thème de la célébration du 26 juin 2014.
Pour cette année, le thème choisi est : « Malagasy Mifanome Tanana ho amin’ny Fampandrosoana ».
Approbation de la communication relative à la demande de franchise totale et à titre exceptionnel des droits et taxes à l’importation d’un conteneur d’artifices pour la fête du 26 Juin 2014.
Le lancement des feux d’artifices dans les différentes régions de l’île constituent une des activités optées par le Comité Technique National d’Organisation dirigé par le Ministère de la Défense Nationale pour décorer cette fête mémorable.

Au titre du Ministère des Affaires Etrangères
Approbation de la communication relative à la cérémonie d’investiture du Président de la République d’Afrique du Sud nouvellement élu, le 24 mai 2014.
Le Président de la République de Madagascar, SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA, a été invité par le Président Sud- Africain, à assister à
ladite cérémonie.
Au titre du Ministère des Finances et du Budget
Approbation de la communication relative à la certification des états de développement de dépenses annexés aux Loi de Règlement.
Approbation de la communication relative à la 49e Assemblée annuelle de la BAD (50e Anniversaire), à Kigali RWANDA du 18 au 23 Mai 2014.
Approbation de la communication relative à la préparation de la Loi de Finances rectificative 2014.

Au titre du Ministère de l’Economie et de la Planification
Approbation de la communication relative à l’élaboration du Plan National de Développement.
5

Au titre du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural
Approbation de la communication relative à la création d’un Comité interministériel adhoc pour la résolution des squattérisations accrues dans les propriétés dites : « Jardin d’essai de Nanisana », I « La Toussaint », « Agrandissement de la Station d’Essai de Nanisana » et « Station Agricole », sises à Nanisana.

Au titre du Ministère de l’Education Nationale
Approbation de la communication relative à l’organisation de la campagne nationale d’insertion et de réinsertion scolaire des enfants déscolarisés.
Cette campagne d’insertion et de réinsertion scolaire sera lancée officiellement le 14 juin 2014 dans la ville de Fianarantsoa. Ensuite, des campagnes régionales s’enchaineront.

Au titre du Ministère des Transports et de la Météorologie
Approbation de la communication relative au sauvetage du MT TROMSO.
Le MT TROMSO est un bateau pétrolier, battant pavillon du Bahamas, transportant dix mille neuf cent mètres cube (10 900 m3) de fuel léger à décharger à Antsiranana. Les opérations de sauvetage ont été organisées depuis la date du 19 Avril 2014 afin de :
o Enlever le navire du lieu d’incident ;
o Eviter les éventuels risques de déversement de carburant (pollution Marine).
o A noter que les risques de pollution marine sont définitivement écartés et que le navire est actuellement en carénage à Majunga.
Approbation de la communication relative à la demande d’exonération de droits et taxes à l’importation de deux (02) wagons voyageurs pour le Ministère des Transports et de la Météorologie. Ces wagons sont des dons de la FONDATION MADAGASCARE, association de cheminots suisses
6
Au titre du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et des Lois Sociales
Approbation de la communication relative à célébration du 12 juin 2014, Journée Mondiale contre le travail des Enfants.
En notre qualité de membre à part entière de l’OIT et en tant que pays bénéficiaire du Programme Internationale pour l’Elimination du Travail des Enfants (IPEC), Madagascar, comme chaque année, célèbrera la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants le 12 Juin 2014 prochain.
Le thème de la célébration pour cette année s’énonce comme suit :
« Eliminons le travail des enfants en étendant la protection sociale ».

Au titre du Ministère de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions
Approbation de la communication relative à l’invitation au 4ème Séminaire du Développement de la Télévision Numérique en Afrique.

Au titre du Ministère du Commerce et de la Consommation
Approbation de la communication verbale relative à l’ouverture de la campagne vanille 2014.
Il a été décidé que les dates d’ouverture de campagne 2014/2015 seront les suivantes :
– Sava 1er juillet 2014,
– Analanjirofo: 10 juillet 2014,
– Diana : 15 juin 2014,
– Sofia: 15 juin 2014,
– V7V: 1er juillet 2014,
– Atsinanana: 10 juillet 2014.
Conformément à l’Arrêté interministériel n°35255/2013 du 06-12-2013, ces dates feront l’objet d’un Arrêté au niveau de chaque région concernée.

Au titre du Ministère d’Etat chargé des Infrastructures, de l’Equipement et del’Aménagement du territoire
Approbation de la communication verbale relative à l’expulsion et démolition de maisons d’habitations à Ankadimbahoaka construites sur la propriété dite « SITARA » Titre n°59.089-A acquise par la Société Filatex entre 1992 et 1996.

7

Au titre du Secrétariat d’Etat chargée de la Gendarmerie Nationale
Approbation de la communication verbale relative à la récupération de 169 fusils de chasse remis illégalement à des fonctionnaires de l’Etat, responsables des forces de l’ordre, et des magistrats.

Le Premier Ministre a livré aux membres du Gouvernement une synthèse de son déplacement à Genève pour l’Assemblée Mondiale de la Santé du 17 au 24 Mai 2014. SEM le Premier Ministre et Ministre de la Santé Publique KOLO Christophe Laurent Roger avec sa délégation ont participé à l’Assemblée Mondiale de la Santé qui a eu lieu à Genève le 17 au 24 Mai 2014. Les actions contre les maladies qui touchent les pays africains, telles la lutte contre les maladies non-transmissibles et les traitements pédiatriques pour le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme ont figuré parmi les sujets abordés. Il a par ailleurs participé à la réunion des Ministres de la Santé avec l’Association Africaine des Centrales d’Achat de Médicaments Essentiels génériques (ACAME), favorable pour les pays en voies de développement et à une autre réunion organisée avec les milieux médicaux et pharmaceutiques où il a rencontré Monsieur Robert BLUM, Président du cercle diplomatique
de Genève. Parallèlement, il a rencontré des hautes personnalités dont Madame Arancha GONZALEZ, Directeur Exécutif du Centre de Commerce International pour le renforcement de la performance commerciale de Madagascar et de promotion des exportations de produits et services prioritaires. Il a également rencontré les décideurs de haut niveau dans les domaines politiques, économiques, sanitaires et diplomatiques tels que Monsieur DOUSTE-BLAZY, Président d’UNITAID ainsi que Monsieur Michel SIDIBE, Directeur Exécutif d’ONUSIDA, Docteur Margaret Chan, Directeur Général de l’OMS, Monsieur Frédéric Yonov AGAH, Directeur Général de l’OMC, Monsieur Francis GURRY, Directeur Général de l’OMPI, Monsieur Mukhisa KITUYI, Secrétaire Général de la CNUCED, l’équipe du Fonds Mondial,
Madame Fatoumata NAFO-TRAORE, Secrétaire Exécutif du Rollback Malaria qui va procéder à une augmentation des moyens nécessaires pour une couverture nationale satisfaisante en moustiquaire imprégnées d’insecticides ou en aspersion intra domiciliaire d’insecticide.
SEM le Premier Ministre KOLO Christophe Laurent Roger, a reçu des appréciations de la part de ses partenaires. Pour les efforts déployés sur terrain pour le bon maintien du niveau de couverture vaccinale respectable malgré les difficultés d’ordre politique qui ont sévit dans le pays. GAVI-ALLIANCE, a félicité SEM le Premier Ministre et Ministre de la Santé Publique pour le lancement officiel du vaccin anti-Rota virus durant la semaine de la santé mère-enfant qui a eu lieu 05 au 09 Mai dernier. Convaincu par les bonnes intentions de SEM le Premier
Ministre, Monsieur Seth BERKLEY, PDG de GA VI a exprimé le souhait de venir à Madagascar.
8

Les membres du Gouvernement ont présenté également leurs bons vœux à l’épouse du Premier Ministre et lui ont offert un présent à  l’occasion de la fête des mères.

L’ordre du jour ayant été épuisé, la séance a été levée à 15h 30
Antananarivo, le 27 Mai 2014
Les Porte-paroles du Gouvernement
Mme Eléonore JOHASY
Ministre de la Population,
de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme
Mme Vaonalaroy RANDRIANARISOA
Ministre de l’Artisanat, de la Culture et du Patrimoine

Hevitra manodidina ny 29 Martsa

Fanontaniana no nentin’i Ony Rambelo nanokatra ny fanehoankeviny momba ny fety sy fankalazana ny andro 29 Martsa ataon’ny taranaka ankehitriny. Toy ny fanehankevitra rehetra ihany no amoahantska azy eto, fa anjaran’ny tsirairay mamaky no maka na tia izay fmba fijery tandrify azy.

Hoy indrindra izy:

Hotakotaka no niainan’ny malagasy rehetra niaina ny 29 martsa taona 47.Tondro-molotra mahafaty no nitranga tamin’izany. Mpikomy no anarana niantsoana ireo niana-kendry nitaky ny fahaleovantenan’I Madagasikara mba hiverenany hiaina izany indray. Tsy ny hoe hamono tena amin’ny tsy antony akory no nanesika ny ankabeazan’ireo mpikomy ireo, fa misy antony tena naharesy lahatra azy tany anatiny tany…ary tsy tongatonga ho azy fa nisy hatrany ireo nanohitra ny fanjakana mpanjanaka  teto hatrany ampiandohany mihitsy. Matoa famonoan’olona marobe tsy hita isa no nitranga tamin’iny fikomiana iny dia tao raha, tao ny fomba fijery samy hafa tsy nitovizana ka nahatonga ny faharesena sy ny tsy fahombiazana.

Raha ny tokony ho izy dia tsy misy antony tokony hahatsiarovana ity datin’ny FIKOMIANA ity. Resy anie ny Malagasy tamin’io andro mainty teo amin’ny tantarany io e! Ny mpanjana-tany no nifaly sy nitoto rebika tamin’izany faharesena izany, ary nahomby ny fampiasany ireo malagasy nahazo tombony manokana tamin’ny fanjakana tamin’izany ka sahy “nanontsana” ireo mpiray rà aminy. Faty olona mikararàna ny tao anaty lamasinina, ny tany amoron-dramomasina rehetra tany, ny fandoroana trano , ny fametavetana, ny teny ratsy maharary marobe natao nandrabirabiana sy nanafokàna ireo nipelipelika tsy nanaiky ny fanjanahana.. Dia izany ve no hotsaroantsika ankehitriny? Ho tsaroana dia hitondra inona? Mandraka ity ny anio dia mbola tsy niala tsiny tamin’ny malagasy noho ny famonon’olona nigagan’izao tontolo izao iny ny fanjakana Frantsay .Verivery maina izany ny rà latsaka teto? Fanahy iniana nodisoina ny tantarantsika Malagasy teto ka nahatonga antsika ho very hasina sy tsy manana ny maha izy azy antsika satria tsy fantatry ny taranaka ankehitriny ny tena zavamisy marina sy ny tena antom-pisian’ny fikomiana tamin’izany taona 47 izany. Ireo be tati-bolana sy nitorotoroka tamin’ny fanjakana ny fisian’io fikomiana io no nandresy sy nahomby, ka izy ireo ve tokony hifaly sy hifetifety rehefa tonga ny vanim-potoana toa izao? Tsaroana etoana fa fifaliana sy hoby ary dihy no nameno ny tanàna tamin’ny fahadimampolo taonan’io fikomiana io, ary dia fanilo miampita hono e! Firenena resy ve dia hobiana sy handihizana e!

Ankehitriny dia tonga indray ny fijery samihafa eo amin’ny tontolo politika malagasy ary tsy misy maritoerana (répère) tena azo ijoroana sy hanamarinana ny tantarany intsony ny firenena malagasy..Entin’ny fanatontoloana sy ny fitsokan’ny rivotry ny fahefan’ny matanjaka ara-toekarena ny fikorian’ny hevitra eto. Fahatsiarovana ny vanipotoana toy izao ary tokony ho fisaonana sy fandinihan-tena. Ary tokony hangina izay minia mandiso ny tantara ka tsy mijery afa-tsy ny tombotsoany manokana..Ho tsarain’ny tantara e!, aoka ny tantara no hitsara e! Fa tantara inona anefa no resahana amin’io e? Ny vahoaka Malagasy tokoa ve no nanao ny tantarany sy niaina ny tantarany hatramin’izay? Sa notefena fotsiny izy hanaraka sy hiaina ny tantara efa  tsy maintsy hizorany? Ohatra an’ireny tantara ataon’ny ankizivavy kely amin’ny vato ireny e!

Ony RAMBELO

Asa Fampihorohoroana: Mikatona ny masoivoho Amerikana

Hafatra notsongaina avy ao amin’ny pejy Facebook an’ny Ambasady Amerikana eto Madagasikara ity nataoko dika petaka ato ity, siosion-dresaka no nahenoako hoe misy fandrahonana voaray avy amin’ny Al-Qaida:

Ny Departemantam-panjakana amerikanina dia nanome baiko ireo Masoivohony sy Sampandraharaha Konsolary vitsivitsy mba hikatona manomboka ny Alatsinainy 5 Aogositra hatramin’ny Asabotsy 10 Aogositra, andro tsy voafaritra nialoha tao amin’ny tetiandro fa tsy hiasana. Manohy hatrany manome fanampiana ho an’ireo teratany amerikanina mila vonjy maika kosa ny Sampandraharaha Amerikanina misahana ny ankamehana hoan’ny olom-pirenena Amerikanina. Araka ny efa nambara teo aloha rehefa notombanana ny vaovao voarainy dia noraisin’ny Departemantam-panjakana amerikanina izao dingana fisorohana izao mba ho fitsinjovana tanteraka ireo mpiasany sy ireo olona izay mety hitsidika ny toerana misy azy ireo. Ny lisitr’ireo Masoivoho voakasik’izao fikatonana vonjimaika izao moa sy ny lahatsoratra mahakasika ny fanairana momba ny fivezivezena faobe manerantany dia hita ao amin’ny www.travel.state.gov Ny fanambarana avy amin’ny mpitondra tenin’ny Departemantam-panjakana Jen Psaki kosa dia azo jerena ao amin’ny http://goog.gl/xszoca
*****************

Dia toy izay ilay hafatra. Tsy asiako fanamarihana fa dia anjarantsika tsirairay ny mitsako azy mangina ao

Analakely: nidina an-dalambe i Laza Razafiarison sy ny mpanara-dia azy

Tsy asiana teny betsaka, fa indro alefa ho anareo mpamaky ny sary vitsivitsy azo androany tetsy Analakely, anoloan’ny hotel Glacier. Nidina an-dalambe i Laza Razafiarison sy ny mpanara-dia azy io maraina io. Mitaky fanovàna rafitra, no sady mitaky ihany koa ny hifaranan’izao tetezamita izao, izay ahiany hitohy hatramin’ny 10 taona mahery ho avy.
Araka ny re talohan’ny nahatongavanay teny an-toerana dia nirefotra ny entona mandatsa-dranomaso, ary nisy ny voasambotra sy naratra ary ny fakàna ny fanamafisam-peo.

101_9517 101_9516 101_9518

Nilaza moa ireto mpitarika fa tsy matahotra fisamborana, ary mikitika ny tsy fikitika, hono, izay misambotra n’i Laza Razafiarison. Nambarany ihany koa fa ho avy isanandro izy ireo

101_9519 101_9537 101_9536 101_9535 101_9534101_9531 101_9530

 

Ny an’i Laza Razafiarison izany aloha izao no hita, fa ry Alain Andriamiseza koa efa mikononkonona fidinana eny Ambohijatovo amin’ny Sabotsy ho avy io. Dia hafàna indray ve izany i Madagasikara?

101_9529 101_9528 101_9527 101_9526 101_9525 101_9520 101_9524 101_9523 101_9521 101_9522

Eto kosa ny lahateny fohin’ingahy Laza Razafiarison

CES et CONCLAVE #mdg2013

Décision n°06-CES/D du 5 juin 2013 concernant des requêtes aux fins de révision de la décision n°01-CES/D du 3 mai 2013.
5 juin 2013 Election

La Cour Electorale Spéciale,

Vu la Constitution ;
Vu la loi organique n°2012-005 du 22 mars 2012 portant Code électoral ;
Vu la loi organique n°2012-015 du 1er août 2012 relative à l’élection du premier Président de la Quatrième République ;
Vu la loi n°2011-014 du 28 décembre 2011 portant insertion dans l’ordonnancement juridique interne de la Feuille de route ;
Vu la loi n°2012-014 du 30 juillet 2012 portant création d’une chambre spéciale dénommée Cour Electorale Spéciale au sein de la Haute Cour Constitutionnelle ;
Vu l’ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 relative à la Haute Cour Constitutionnelle ;
Vu le décret n°2012-978 du 7 novembre 2012 portant constatation de la nomination des membres élus au sein de la chambre spéciale dénommée « Cour Electorale Spéciale » (CES) au sein de la Haute Cour Constitutionnelle ;

Les rapporteurs ayant été entendus ;

Après en avoir délibéré conformément à la loi ;

Considérant que par lettre n°094-PM/CAB/CC/AI en date du 21 mai 2013, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement saisit la Cour Electorale Spéciale aux fins de révision de la décision n°01-CES/D du 3 mai 2013 arrêtant la liste des candidats à l’élection du premier Président de la Quatrième République ;

Que par ailleurs, par lettre en date du 24 mai 2013, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, le Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM), le Président du Conseil de Suivi et de Contrôle de l’application de la Feuille de route (CSC), le Président du Comité Militaire de la Défense Nationale (CMDN), le Ministre des Forces Armées et le Ministre de la Sécurité Intérieure formulent une requête tendant à faire réviser la décision n°01-CES/D du 3 mai 2013 arrêtant la liste des candidats à l’élection du premier Président de la Quatrième République ;

Qu’enfin, par bordereau d’envoi n°058/13-FFM/P en date du 4 juin 2013, le Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM) a transmis « pour compétence » à la Cour de céans une « résolution de la réunion initiée par les six entités à Ivato le 3 juin 2013 (FFM, CSC, CMDN, MFA, SEG, MSI) » ;

SUR LA JONCTION

Considérant que ces trois requêtes tendent à une même fin, à savoir la révision de la décision n°01-CES/D du 3 mai 2013 ;

Qu’il échet de les joindre pour y être statué par une seule et même décision ;

SUR LA RECEVABILITE

Considérant que les trois requêtes susvisées tendent à demander à la Cour Electorale Spéciale de réviser sa décision n°01-CES/D du 3 mai 2013, aux motifs :

– Que suivant lettre n°094-PM/CAB/CC/AI précitée « …Le Sommet de la Troïka de la SADC tenu au Cap en Afrique du Sud le 10 mai 2013, a demandé à ces trois candidats de se retirer de l’élection présidentielle du 24 juillet 2013. En effet, il estime que les trois candidatures constituent un obstacle pour assurer le déroulement paisible des élections et que cette situation fait peser « un grave danger sur la stabilité » de Madagascar. Suivant la communication du 16 mai 2013 du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union Africaine, M. Ramtane Lamara, « Concernant spécifiquement M. Rajoelina, il convient de souligner ici que la doctrine de l’UA prohibe la participation de personnes ayant contribué ou bénéficié d’un changement anticonstitutionnel de Gouvernement aux élections organisées pour rétablir l’ordre constitutionnel ; la Charte sur la démocratie, les élections et la gouvernance est explicite à cet effet ».

L’Union Européenne, principal bailleur de fonds de Madagascar en général, et pour le financement des élections, en particulier, s’aligne sur la position de la SADC et de l’UA.

La déclaration de la Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, Madame Catherine Ashton, souligne que : « Ces candidatures modifient le contexte des élections et vont pour certaines à l’encontre d’engagements pris ». La menace de la suspension du financement des élections par l’Union Européenne est alors annoncée.

Cette déclaration de l’Union Européenne risque indubitablement d’entraîner dans la même direction d’autres Etats ou Organisations Internationales ayant ou devant contribuer au financement et au soutien des prochaines élections à Madagascar.

Ces prises de positions de la Communauté Internationale fondées sur l’exigence de respect, d’une part, de la légalité, obligation première et fondamentale de toute juridiction, d’autre part, des engagements pris, point cardinal de toute éthique de gouvernance, constituent indiscutablement un cas de force majeure, laquelle, si on n’arrive pas à la surmonter à temps et de manière appropriée, sera annonciatrice d’un danger imminent pour la sortie de crise, pour le retour à la normalité constitutionnelle et la paix civile.

Ainsi, cette survenance d’élément nouveau dans le traitement des dossiers des candidatures à l’élection présidentielle du 24 juillet 2013 ouvre-t-elle une nécessité de révision de la décision juridictionnelle antérieure litigieuse… » ;

– Que la lettre en date du 24 mai 2013 expose qu’il existe « …une situation insurmontable qui impose à la République de Madagascar et à toutes ses institutions d’organiser des élections présidentielles sans la participation de monsieur Andry Nirina RAJOELINA, de madame Lalao RAVALOMANANA et de monsieur Didier Ignace RATSIRAKA en tant que candidats… » ;

– Que par la résolution du 3 juin 2013 «… Toutes les entités, en l’occurrence celles qui exercent la fonction exécutive, législative, juridictionnelle ainsi que les institutions et/ou organes mis en place par la feuille de route en vue de la sortie de crise, sont appelés à prendre acte des dispositions de la présente convention ainsi que des

conditions avancées par la Communauté internationale afin d’assurer la tenue d’élections reconnues ; Elles doivent aussi prendre toutes les mesures et les décisions correspondantes nécessaires à la tenue de ces élections… » ;

Considérant cependant que par application combinée des dispositions des articles 11 de la loi n°2012-014 du 30 juillet 2012 portant création d’une chambre spéciale dénommée Cour Electorale Spéciale (CES) au sein de la Haute Cour Constitutionnelle et 43 de l’ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 portant loi organique relative à la Haute Cour Constitutionnelle, les arrêts, avis et décisions de la Cour de céans ne sont susceptibles d’aucune voie de recours ;

Qu’il échet de déclarer lesdites requêtes irrecevables sans qu’il soit besoin de statuer sur le fond ;

Par ces motifs,

D E C I D E :

Article premier.- Les requêtes du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, d’une part, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, du Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM), du Président du Conseil de Suivi et de Contrôle de l’application de la Feuille de route (CSC), du Président du Comité Militaire de la Défense Nationale (CMDN), du Ministre des Forces Armées et du Ministre de la Sécurité Intérieure, d’autre part, et enfin du Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM), sont jointes.

Article 2.- Lesdites requêtes sont déclarées irrecevables.

Article 3.- La présente décision sera publiée au journal officiel de la République.

Ainsi délibéré en son audience privée tenue à Antananarivo, le mercredi cinq juin l’an deux mil treize, à neuf heures, la Cour Electorale Spéciale étant composée de :

Monsieur RAJAONARIVONY Jean-Michel, Président
Monsieur RAVELONTSALAMA Bertholier, Membre
Monsieur RAHOERASON Emile, Membre
Monsieur RAVELOARIJAONA Boanary, Membre
Monsieur RAZAFIMANDIMBY Soloherinoro John, Membre
Madame RAZAFINDRAKOTO HARIMISA Noro Vololona, Membre
Madame ROBINSON Elisabeth Harinoro, Membre
Madame ANDRIANAY Noromalala Pierreline, Membre
Monsieur ANDRIANJANAHARY Philippe, Membre

et assistée de Maître RALISON Samuel Andriamorasoa, Greffier en Chef.

COMMUNIQUE DE PRESSE – N°077 -P.T/SGP/COM.13

COMMUNIQUE DE PRESSE – N°077 -P.T/SGP/COM.13
Conseil des Ministres – Mercredi 29 Mai 2013 Palais d’Etat d’Iavoloha

Un Conseil des Ministres s’est tenu ce Mercredi 29 Mai 2013 à partir de 15h au Palais d’Etat d’Iavoloha.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, n’a pas honoré de sa présence ce Conseil.

La majorité des Membres du Gouvernement de Transition d’Union Nationale a assisté à ce Conseil.

Communications

– Au titre de la Présidence de la Transition

• Sur la tenue usuelle d’un Conseil des Ministres

Le Président de la Transition, SEM Andry RAJOELINA, a fait remarquer que, depuis l’avènement de la Transition et notamment depuis l’installation du Gouvernement de Transition d’Union Nationale, il est d’usage de tenir les Conseils des Ministres tous les Mercredis dans l’après – midi.

De ce fait, il a invité le Secrétaire Général de la Présidence de la Transition à consigner sur procès – verbal l’absence au présent Conseil du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, bien que ce dernier ait été avisé, au préalable, de la tenue dudit Conseil des Ministres.

Par ailleurs, il a indiqué que, connaissant parfaitement cette coutume usuelle de la tenue des Conseils des Ministres tous les Mercredis dans l’après – midi, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a encore sciemment programmé la tenue d’un Conseil de Gouvernement spécial ce Mercredi 29 Mai 2013 à partir de 15h au Palais d’Etat de Mahazoarivo. De surcroît, il n’a pas jugé utile et nécessaire d’en aviser, au préalable, le Président de la Transition.

De ce fait, le Président de la Transition a fait constater qu’il n’existe plus de consensus au niveau du Gouvernement de Transition d’Union Nationale et qu’il existe également une crise institutionnelle consécutivement à la tenue d’un Conseil de Gouvernement spécial en parallèle à la tenue régulière et usuelle d’un Conseil des Ministres.

• Sur la décision de la CES

Le Président de la Transition a rappelé que la Cour Electorale Spéciale (CES) a pris une Décision portant constatation de l’existence de cas de force majeure sur la tenue de l’élection présidentielle, en ayant pris en compte les motifs invoqués par le requérants (FFM, CSC et Hauts Responsables des Forces de l’ordre).

De ce fait, il a évoqué, selon les dispositions des textes en vigueur, la nécessité de la prise d’un Décret, en Conseil de Gouvernement, portant report et fixation de la nouvelle date de la tenue de l’élection présidentielle.

Le Ministre de l’Intérieur a intervenu pour donner de plus amples informations en la matière.

Ainsi, il a indiqué que, selon les dispositions des Articles 3.1 et 3.4 de la Loi n°2012 – 015 sur l’élection du Premier Président de la IVème République, il incombe au Gouvernement de Transition d’Union Nationale de prendre ledit Décret, dans un délai de 48 heures, après qu’il ait été notifié de la Décision dont il s’agit par la CES. Il a informé le Conseil que la CES a déjà notifié cette Décision au Premier Ministre, le Mardi 28 Mai 2013 dernier.

Par ailleurs, le Ministre de l’Intérieur a rappelé que, selon les dispositions des textes en vigueur, les autorités civiles et militaires (dont les Membres du Gouvernement de Transition d’Union Nationale), se portant candidates à l’élection présidentielle, sont tenues de déposer leur lettre de démission, auprès de la CES, dès la date de la publication de la liste définitive des candidats à ce scrutin présidentiel. Tandis que le Président de la Transition est tenu de déposer sa lettre de démission 60 jours avant la date dudit scrutin. Dans la même foulée, il a fait valoir, d’une manière claire, que la CES ne peut en aucun cas constater la vacance de la Présidence de la Transition tant que le Président de la Transition ne lui ait formulé par lettre sa démission.

Le Ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles technologies a également fait valoir, d’une manière stricte, que la CES, dans sa Décision du Mardi 28 Mai 2013, n’a pris aucune mesure à l’encontre du candidat Andry RAJOELINA. De ce fait, ce dernier continue de vaquer légalement à son poste de Président de la Transition, d’autant plus que, suite à la Décision de constatation de l’existence de cas de force majeure adoptée par la CES, la date de la tenue de l’élection présidentielle sera formellement reportée, et par voie de conséquence, le dernier délai de dépôt d’une lettre de démission d’un candidat sera, de facto, reporté.

• Sur l’invasion acridienne

Le Président de la Transition a fait valoir que, voilà bientôt 03 mois, l’invasion acridienne a fortement frappé des Régions du territoire national.

Il a fait constater que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement s’est fait remarquer dans son inertie et dans ses carences en n’ayant point pris la moindre mesure de stratégie et d’action pour combattre cette invasion acridienne. Raison pour laquelle ce fléau frappe cruellement une bonne partie du territoire national.

Le Chef de l’Etat a fait remarquer que le Premier Ministre et certains Membres du Gouvernement semblent être trop accaparés par les affaires politiques et ont ainsi relégué au second plan le traitement de ce fléau national. Raison qui a amené bon nombre de citoyens nationaux à pointer du doigt le Pouvoir transitoire de les laisser à la merci dudit fléau.

Ainsi, face à ces carences flagrantes du Chef du Gouvernement, le Président de la Transition a pris ses responsabilités pour inscrire à l’ordre du jour du présent Conseil la Communication relative à la stratégie nationale d’urgence de lutte antiacridienne.

De ce fait, il a donné consigne à ce que le présent Conseil adopte des mesures d’urgence pour combattre ce fléau.

Après débats, il a été décidé les mesures qui suivent et à exécuter dès Jeudi 30 Mai 2013 :

1- Déblocage, par le Ministère des Finances et du Budget, d’un fonds d’urgence de 02 milliards d’Ariary, en attendant le déblocage des 05 millions de dollars de la Banque Mondiale à gérer par la FAO

2- Traitement au sol avec des pulvérisateurs et utilisation des aéronefs de la BATAC

3- La première Région à traiter est Vakinankaratra

4- Dotation de moyens adéquats au Centre National de Lutte Antiacridienne (CNLA)

5- Tenue d’une réunion d’urgence avec FAO pour évaluer les besoins en pesticides

6- Mise en place d’une Cellule d’urgence de coordination de toutes les actions, incluant le BNGRC

7- Evaluation urgente des stocks de pesticides au niveau du CNLA

8- Mise en place immédiate d’un Comité de veille et des Unités mobiles pour combattre le fléau

9- Mise en place du système HIMO sous le pilotage des Membres du Gouvernement

10- Désignation du Ministère des Forces armées, du Ministères des Finances et du Budget ainsi que le CNLA pour coordonner les premières actions à mener à Antsirabe.

• Sur les droits et avantages des anciens Chefs d’Etat

Le Ministre des Finances et du Budget a fait au Conseil de la demande du Professeur Albert ZAFY d’une dotation de véhicule 4×4 en sa qualité d’ancien Chef d’Etat.

Le Président de la Transition a donné consigne à ce que le Ministère des Finances et du Budget accède à cette demande, dans les meilleurs délais.

L’ordre du jour ayant été épuisé, la séance a été levée à 17h30.

Antananarivo, le 29 Mai 2013

Le Chargé de la Communication
auprès de la Présidence de la Transition

 

 

article relatif: http://www.lexpressmada.com/1-breves/556-le_president_de_la_transition_fait_etat_d_une_crise_institutionnelle_et_annonce_la_fin_du_consensus_au_sein_du_gouvernement_de_transition.html