COMMUNIQUE DE PRESSE – N°077 -P.T/SGP/COM.13

COMMUNIQUE DE PRESSE – N°077 -P.T/SGP/COM.13
Conseil des Ministres – Mercredi 29 Mai 2013 Palais d’Etat d’Iavoloha

Un Conseil des Ministres s’est tenu ce Mercredi 29 Mai 2013 à partir de 15h au Palais d’Etat d’Iavoloha.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, n’a pas honoré de sa présence ce Conseil.

La majorité des Membres du Gouvernement de Transition d’Union Nationale a assisté à ce Conseil.

Communications

– Au titre de la Présidence de la Transition

• Sur la tenue usuelle d’un Conseil des Ministres

Le Président de la Transition, SEM Andry RAJOELINA, a fait remarquer que, depuis l’avènement de la Transition et notamment depuis l’installation du Gouvernement de Transition d’Union Nationale, il est d’usage de tenir les Conseils des Ministres tous les Mercredis dans l’après – midi.

De ce fait, il a invité le Secrétaire Général de la Présidence de la Transition à consigner sur procès – verbal l’absence au présent Conseil du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, bien que ce dernier ait été avisé, au préalable, de la tenue dudit Conseil des Ministres.

Par ailleurs, il a indiqué que, connaissant parfaitement cette coutume usuelle de la tenue des Conseils des Ministres tous les Mercredis dans l’après – midi, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a encore sciemment programmé la tenue d’un Conseil de Gouvernement spécial ce Mercredi 29 Mai 2013 à partir de 15h au Palais d’Etat de Mahazoarivo. De surcroît, il n’a pas jugé utile et nécessaire d’en aviser, au préalable, le Président de la Transition.

De ce fait, le Président de la Transition a fait constater qu’il n’existe plus de consensus au niveau du Gouvernement de Transition d’Union Nationale et qu’il existe également une crise institutionnelle consécutivement à la tenue d’un Conseil de Gouvernement spécial en parallèle à la tenue régulière et usuelle d’un Conseil des Ministres.

• Sur la décision de la CES

Le Président de la Transition a rappelé que la Cour Electorale Spéciale (CES) a pris une Décision portant constatation de l’existence de cas de force majeure sur la tenue de l’élection présidentielle, en ayant pris en compte les motifs invoqués par le requérants (FFM, CSC et Hauts Responsables des Forces de l’ordre).

De ce fait, il a évoqué, selon les dispositions des textes en vigueur, la nécessité de la prise d’un Décret, en Conseil de Gouvernement, portant report et fixation de la nouvelle date de la tenue de l’élection présidentielle.

Le Ministre de l’Intérieur a intervenu pour donner de plus amples informations en la matière.

Ainsi, il a indiqué que, selon les dispositions des Articles 3.1 et 3.4 de la Loi n°2012 – 015 sur l’élection du Premier Président de la IVème République, il incombe au Gouvernement de Transition d’Union Nationale de prendre ledit Décret, dans un délai de 48 heures, après qu’il ait été notifié de la Décision dont il s’agit par la CES. Il a informé le Conseil que la CES a déjà notifié cette Décision au Premier Ministre, le Mardi 28 Mai 2013 dernier.

Par ailleurs, le Ministre de l’Intérieur a rappelé que, selon les dispositions des textes en vigueur, les autorités civiles et militaires (dont les Membres du Gouvernement de Transition d’Union Nationale), se portant candidates à l’élection présidentielle, sont tenues de déposer leur lettre de démission, auprès de la CES, dès la date de la publication de la liste définitive des candidats à ce scrutin présidentiel. Tandis que le Président de la Transition est tenu de déposer sa lettre de démission 60 jours avant la date dudit scrutin. Dans la même foulée, il a fait valoir, d’une manière claire, que la CES ne peut en aucun cas constater la vacance de la Présidence de la Transition tant que le Président de la Transition ne lui ait formulé par lettre sa démission.

Le Ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles technologies a également fait valoir, d’une manière stricte, que la CES, dans sa Décision du Mardi 28 Mai 2013, n’a pris aucune mesure à l’encontre du candidat Andry RAJOELINA. De ce fait, ce dernier continue de vaquer légalement à son poste de Président de la Transition, d’autant plus que, suite à la Décision de constatation de l’existence de cas de force majeure adoptée par la CES, la date de la tenue de l’élection présidentielle sera formellement reportée, et par voie de conséquence, le dernier délai de dépôt d’une lettre de démission d’un candidat sera, de facto, reporté.

• Sur l’invasion acridienne

Le Président de la Transition a fait valoir que, voilà bientôt 03 mois, l’invasion acridienne a fortement frappé des Régions du territoire national.

Il a fait constater que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement s’est fait remarquer dans son inertie et dans ses carences en n’ayant point pris la moindre mesure de stratégie et d’action pour combattre cette invasion acridienne. Raison pour laquelle ce fléau frappe cruellement une bonne partie du territoire national.

Le Chef de l’Etat a fait remarquer que le Premier Ministre et certains Membres du Gouvernement semblent être trop accaparés par les affaires politiques et ont ainsi relégué au second plan le traitement de ce fléau national. Raison qui a amené bon nombre de citoyens nationaux à pointer du doigt le Pouvoir transitoire de les laisser à la merci dudit fléau.

Ainsi, face à ces carences flagrantes du Chef du Gouvernement, le Président de la Transition a pris ses responsabilités pour inscrire à l’ordre du jour du présent Conseil la Communication relative à la stratégie nationale d’urgence de lutte antiacridienne.

De ce fait, il a donné consigne à ce que le présent Conseil adopte des mesures d’urgence pour combattre ce fléau.

Après débats, il a été décidé les mesures qui suivent et à exécuter dès Jeudi 30 Mai 2013 :

1- Déblocage, par le Ministère des Finances et du Budget, d’un fonds d’urgence de 02 milliards d’Ariary, en attendant le déblocage des 05 millions de dollars de la Banque Mondiale à gérer par la FAO

2- Traitement au sol avec des pulvérisateurs et utilisation des aéronefs de la BATAC

3- La première Région à traiter est Vakinankaratra

4- Dotation de moyens adéquats au Centre National de Lutte Antiacridienne (CNLA)

5- Tenue d’une réunion d’urgence avec FAO pour évaluer les besoins en pesticides

6- Mise en place d’une Cellule d’urgence de coordination de toutes les actions, incluant le BNGRC

7- Evaluation urgente des stocks de pesticides au niveau du CNLA

8- Mise en place immédiate d’un Comité de veille et des Unités mobiles pour combattre le fléau

9- Mise en place du système HIMO sous le pilotage des Membres du Gouvernement

10- Désignation du Ministère des Forces armées, du Ministères des Finances et du Budget ainsi que le CNLA pour coordonner les premières actions à mener à Antsirabe.

• Sur les droits et avantages des anciens Chefs d’Etat

Le Ministre des Finances et du Budget a fait au Conseil de la demande du Professeur Albert ZAFY d’une dotation de véhicule 4×4 en sa qualité d’ancien Chef d’Etat.

Le Président de la Transition a donné consigne à ce que le Ministère des Finances et du Budget accède à cette demande, dans les meilleurs délais.

L’ordre du jour ayant été épuisé, la séance a été levée à 17h30.

Antananarivo, le 29 Mai 2013

Le Chargé de la Communication
auprès de la Présidence de la Transition

 

 

article relatif: http://www.lexpressmada.com/1-breves/556-le_president_de_la_transition_fait_etat_d_une_crise_institutionnelle_et_annonce_la_fin_du_consensus_au_sein_du_gouvernement_de_transition.html

Décision n°05-CES/D du 28 mai 2013 – 9h

Décision n°05-CES/D du 28 mai 2013 concernant une requête aux fins de constatation d’un cas de force majeure
28 mai 2013

La Cour Electorale Spéciale,

Vu la Constitution ;
Vu la loi organique n°2012-005 du 22 mars 2012 portant Code électoral ;
Vu la loi organique n°2012-015 du 1er août 2012 relative à l’élection du premier Président de la Quatrième République ;
Vu la loi n°2011-014 du 28 décembre 2011 portant insertion dans l’ordonnancement juridique interne de la Feuille de route ;
Vu la loi n°2012-014 du 30 juillet 2012 portant création d’une chambre spéciale dénommée Cour Electorale Spéciale au sein de la Haute Cour Constitutionnelle ;
Vu l’ordonnance n°2001-003 du 18 novembre 2001 relative à la Haute Cour Constitutionnelle ;

Vu le décret n°2012-978 du 7 novembre 2012 portant constatation de la nomination des membres élus au sein de la chambre spéciale dénommée « Cour Electorale Spéciale » (CES) au sein de la Haute Cour Constitutionnelle ;

Les rapporteurs ayant été entendus ;

Après en avoir délibéré conformément à la loi ;

Considérant que par lettre n°56/13-FFM/P en date du 24 mai 2013, le Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM) saisit la Cour Electorale Spéciale aux fins de « report des élections justifié par le cas de force majeure » ;

Sur la compétence de la Cour Electorale Spéciale

Considérant qu’en vertu des dispositions de l’article 3 de la loi organique n°2012-015 du 1er août 2012 relative à l’élection du premier Président de la Quatrième République, « L’élection du premier Président de la Quatrième République est reportée à une nouvelle date dans les conditions et selon les modalités définies aux articles 3.1 à 3.4 ci-dessous, en cas de décès d’un candidat avant un tour de scrutin ou s’il survient un autre cas de force majeure dûment constaté par la Cour Electorale Spéciale … » ;

Qu’en conséquence, la Cour de céans est compétente pour connaître de la présente requête ;

Sur la recevabilité de la requête

Considérant qu’aux termes de l’article 5-f de la loi n°2010-010 du 30 juillet 2012 portant création, mission, attributions, composition et modalités de fonctionnement du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM) ou Conseil de la Réconciliation Nationale (CRN), « Le FFM a pour attributions principales … la résolution des conflits pouvant porter atteinte à l’unité nationale et à la paix sociale afin d’établir les saines fondations pour l’avenir de Madagascar par … la proposition et le suivi de l’application de toute mesure renforçant la réconciliation nationale politique, économique, sociale et culturelle… » ;

Qu’ainsi, le Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM) est habilité à saisir la Cour Electorale Spéciale ;

Sur le cas de force majeure

Considérant que le Président du FFM expose que « Consécutivement à la décision du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine lors de sa 376ème réunion, la SADC, l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Union Européenne et Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies ont suspendu leurs participations au financement du PACEM, tant que Monsieur Andry Nirina RAJOELINA, Madame Lalao RAVALOMANANA et Monsieur Didier RATSIRAKA ne retirent pas leurs candidatures de l’élection présidentielle prévue le 24 juillet 2013.

Cette suspension des financements de la part des principaux bailleurs de fonds bouleverse l’équilibre du budget électoral et compromet très gravement la réalisation du processus électoral.

De même, sur le plan politique, l’absence de solution concertée sur le cas des trois candidats précités est une source de conflit politique croissante. Les hauts responsables des forces de l’ordre ont même officiellement fait part de leur conviction que seules des élections organisées dans un climat apaisé peuvent garantir la paix sociale » ;

Considérant que les situations exposées par le requérant constituent un cas de force majeure ;

Qu’en effet, les faits évoqués sont imprévisibles, insurmontables et extérieurs à la volonté des autorités électorales ;

Considérant qu’il résulte des dispositions des articles 3.2 et 3.4 de la loi organique n°2012-015 citée ci-dessus qu’il n’appartient pas à la Cour Electorale Spéciale de statuer sur un éventuel report de la date du scrutin ;

Par ces motifs,

D E C I D E :

Article premier : La Cour Electorale Spéciale est compétente pour connaître de la requête du Président du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM).

Article 2.-La requête du Président du FFM est recevable.

Article 3.- La Cour Electorale Spéciale constate que les faits évoqués par le requérant constituent un cas de force majeure.

Article 4.-La Cour Electorale Spéciale n’a pas compétence pour statuer sur un éventuel report de la date du scrutin.

Article 5.- La présente décision sera publiée au journal officiel de la République.

Ainsi délibéré en son audience privée tenue à Antananarivo, le mardi vingt-huit mai l’an deux mil treize, à neuf heures, la Cour Electorale Spéciale étant composée de :

Monsieur RAJAONARIVONY Jean-Michel, Président
Monsieur RAVELONTSALAMA Bertholier, Membre
Monsieur RAHOERASON Emile, Membre
Monsieur RAVELOARIJAONA Boanary, Membre
Monsieur RAZAFIMANDIMBY Soloherinoro John, Membre
Madame RAZAFINDRAKOTO HARIMISA Noro Vololona, Membre
Madame ROBINSON Elisabeth Harinoro, Membre
Madame ANDRIANAY Noromalala Pierreline, Membre
Monsieur ANDRIANJANAHARY Philippe, Membre

et assistée de Maître RALISON Samuel Andriamorasoa, Greffier en Chef.

http://www.hcc.gov.mg/election/decision-n05-cesd-du-28-mai-2013-concernant-une-requete-aux-fins-de-constatation-dun-cas-de-force-majeure/

Valàla sa Fety? Iza no maika ?

Ho anao namako,

criquets_accouplement

Volana iray sisa dia hifety ny Valàla(bemandry), faritra maro anefa no rakotra ‘Valàla tsy mandry’. Sao tokony ho ny ‘valàla tsy mandry’ ary aloha no atrehan’ny fitondram-panjakàna vao ny fety fampatoritoriana ny Valàla(bemandry) ::

Firifiry moa izao no faritra mitaraina fa nolalovan’ny andiam-balàla? Voly tahaka ny inona, sy vokatra an-taoniny firy no tandindonin-doza vokatr’izany?  Toetrandro manome vahana ny fipariahany rahateo izao. Mampivarahontsana na dia ny mieritreritra fotsiny aza fa hoe tany amin’ny toerana sasany dia mainty ny lanitra nandritry ny fotoana nandalovan’ireny andiam-balala ireny, ary na ny fanamoriana fiara sy ‘moto’ aza dia nanano-sarotra tokoa sy nitaky fitandremana fatratra mba tsy hidiran’ny patsa iray tsy omby vava (sy tsy hitelemana valàla eny am-panidinana – araho tsiky kely).

Isan-taona dia tsaroan’ny maro ny fisian’ireo fetibe isan-karazany, karakaraina etsy sy eroa, manerana ny faritany – ho fampandriana adrisa sy familiana ny saina hanadino vetivety ny olam-piainana andavanandro sy ny krizim-pifidianana – ka isan’ireny ny podium, sy ny fandefasana afomanga. Vola an-davitrisa no mitsefotra anaty minitra vitsy mandritra ireny fotoana ireny.

Ho avy ity ny volana Jona, raha misy ny tokony hosemporina ho faty, dia tsy ho ireo vorona mipetraka am-pilaminana etsy amin’ny manodidina an’Anosy velively kosa angamba, fa ireny andiam-balàla izay tsy hoe ‘tokony hapetraka ho fahavalom-pirenena’, fa ‘tsy maintsy raisina ho fahavalo manani-bohitra’ mihitsy.

Satrin’ny Valàla(bemandry) hahita lanonana sy hifety isak’izay misy, ary izay indrindra, izay fahalemena izay no toa lalaovinareo mpitondra isan’ambaratonga sy handrebirebenareo ny vahoaka. Ka na dia efa hita aza fa tsy tokony ho anaty laharam-pahamehana, dia atao ihany. Mino tanteraka aho fa raha voazava tsara amin’ny vahoaka Malagasy ny antony tsy anasiana fety mitalakotrokotroka amin’ity indray mitoraka ity, noho ny hamehana ka hamiliana ny vola efa nomaninareo holaniana amin’izany, mba hoentina kosa hamonoana ny andiam-balàla ‘tsy mandry’, dia hanaiky io vahoaka io fa aleo tsy misy fetibe, toy izay hiaina anaty tsy fahampiana atsy ho atsy, ka hiafara amin’ny ‘Valàla mifanipaka an-karona’ eto Madagasikara eto isika mianakavy. Tsy maintsy izay mantsy no hitranga rehefa raikitra ny fifanilihana andraikitra aoriana ao rehefa mitranga ny tsy mety.

Raha mitsidika ny tranonkalan’ny Ministeran’ny Fambolena ianao, dia ity no hita ery ambony ery: « Fambolena Voarindra, tosika ho an’ny Fanavotam-pirenena ». Koa ho anareo mpitondra (na dia efa tamin’ny 2011 aza no vaovao farany misoratra ao amin’io tranonkala io momba ny ady amin’ny valàla, miampy resaka rotsak’orana fotsiny ho an’ny taona 2013), asehoy aminay vahoaka fa tena mikatsaka izay hahasoa anay tokoa ianareo, mikatsaka ‘fanavotam-pirenena’ tokoa ianareo, fa tsy sanatria ho ‘resin’ny valàla -tsy mandry- ‘ amin’ny afindrafindrao eo isika mianakavy. Anisan’ny fanavotam-pirenena ny ady amin’ny ‘valàla tsy mandry’, mba hiadanan’ny valàla(bemandry) sy ny ambanilanitra rehetra.

lahatsoratra mifandraika amin’ny resaka valàla:

http://agir.avec.madagascar.over-blog.com/article-lutte-antiacridienne-seulement-15-millions-de-dollars-collectes-117833373.html

http://www.maxisciences.com/criquet/une-invasion-de-criquets-ravage-les-cultures-de-madagascar_art29458.html

24 hours For President Obama To End More Than A Decade Of Injustice

Dear friends,

In 24 hours, President Obama could end more than a decade of injustice by finally closing Guantanamo — the world’s most notorious prison camp. While he preps for a major speech to respond to hunger-striking detainees, let’s send him a massive message: no more excuses — the world demands he close this American gulag down. Sign now:

In 24 hours, President Obama could finally move to close Guantanamo — the most notorious prison camp on earth.

With inmates on a 100-day hunger strike and the UN denouncing their force feeding as torture, Obama has been pushed to respond with a major speech about the prison. If enough of us demand a plan — he could free the prisoners already cleared for release, and appoint a White House official with one mission: close Guantanamo down!

We’re at a tipping point. Sign up to demand Obama close this shameful gulag down, and share the shocking facts below so others join this urgent call:

http://www.avaaz.org/en/obama_shut_down_gitmo_4/?bkBKAdb&v=25096

The facts speak for themselves:

  • Detainees in Guantanamo now: 166
  • Detainees facing active charges: 6
  • Detainees cleared for immediate release, but stuck in the camp: 86
  • Guantanamo inmates on hunger strike: 103
  • Hunger strikers strapped down and force fed: 30
  • Prisoners who have died in custody: 9
  • Children the US has held at Guantanamo: 21
  • Detainees tried in civilian court: 1
  • « Unreleasable » detainees who can’t be tried for lack of evidence or torture: 50
  • Prisoners released by the Bush administration: 500+
  • Prisoners released by the Obama administration: 72
  • Current annual cost to US taxpayers: $150 million
  • Days since Obama first pledged to close Gitmo: 1579
  • Days since first prisoners arrived at Guantanamo: 11 years, 4 months, 11 days

For years, Obama has blamed the US Congress for the failure to close Guantanamo. But since Congress granted the Defense Department waiver authority that allows prisoners who have been cleared to be transferred out, Obama himself can free these 86 men. And while he will need Congressional cooperation to close the prison completely, if he truly wants to shut it down, he can task someone at the White House right now to show it is a priority and make it happen.

GitmoShare

Sign now to demand Obama announce a plan to close Guantanamo, and share this with everyone — let’s build an urgent global call to end this shame.

http://www.avaaz.org/en/obama_shut_down_gitmo_4/?bkBKAdb&v=25096

When he first campaigned to become US president, Obama promised to close Guantanamo down. This illegal and repulsive prison has led to far too much suffering and fuelled great divisions and hate in our world. Enough is enough. Let’s get Obama to act and close this painful scar on humanity.

With hope and determination,

Dalia, Joseph, Allison, Bissan, Nick, Alice, Ricken and the whole Avaaz team

PS – Many Avaaz campaigns are started by members of our community! Start yours now and win on any issue – local, national or global: http://www.avaaz.org/en/petition/start_a_petition/?bgMYedb&v=25040

5141_Guantanamo wheelbarrow_1_460x230

MORE INFORMATION

Obama to address Guantánamo and drones in major defence speech (The Guardian)

http://www.guardian.co.uk/world/2013/may/19/obama-guantanamo-drones-defence-speech

Guantanamo by the numbers (ACLU)

http://www.aclu.org/national-security/guantanamo-numbers

Gitmo is killing me (The New York Times)

http://www.nytimes.com/2013/04/15/opinion/hunger-striking-at-guantanamo-bay.html

How Gitmo imprisoned Obama (Newsweek)

http://www.thedailybeast.com/newsweek/2013/05/15/how-gitmo-imprisoned-obama.html

Stop force-feeding inmates and close Gitmo (CNN. Op-Ed)

http://www.cnn.com/2013/05/09/opinion/warren-gitmo-hunger-strike/index.html

Guantanamo hunger strike enters 100th day (Aljazeera English)

http://www.aljazeera.com/video/americas/2013/05/201351719348602566.html

Three Guantanamo Bay prisoners who’ve been on hunger strike for 100 days (VICE)

http://www.vice.com/read/prisoners-in-guantanamo-bay-are-on-hunger-strike

Yemen wants it’s detainees out of Guantanamo (UPI)

http://www.upi.com/Top_News/US/2013/05/17/Yemen-wants-its-detainees-out-of-Guantanamo/UPI-58651368823800

Mise en garde de Beriziky Omer

COMMUNIQUE DE PRESSE

Déclaration du Gouvernement de Transition d’Union Nationale

Face à la situation qui prévaut actuellement et aux dérives flagrantes portant atteinte à la morale, à la dignité et aux valeurs de la société malagasy, le Premier Ministre et le gouvernement de Transition d’Union Nationale:

1- condamnent fermement toute incitation à la haine, utilisation de termes injurieux, propos désobligeants et diffamatoires, insulte proférés (sur banderoles, via tout support médiatique et graffitis etc…) par tout individu, toute personne physique ou morale. Ces actes sont qualifiés de délits prévus et réprimés par le code pénal malgache.

2- mettent en garde les auteurs et commanditaires de tentative de prise de ministères ou toute autre institution de la République.

3- engagent des poursuites judiciaires à l’endroit de tous auteurs et commanditaires de telles pratiques stipulées aux points 1 et 2.

4- soutiennent et encouragent les efforts des Forces de l’Ordre dans le maintien de l’ordre public.

Antananarivo, le 22 Mai 2013

Les Porte – Paroles du Gouvernement de Transition d’Union Nationale
Mme Elia RAVELOMANATSOA
Ministre de la Culture et du Patrimoine
M. Jacques Ulrich ANDRIANTIANA
Ministre de la Jeunesse et des Loisirs

Ny anay no tena izy…

Efa ela no nidradradrana teto mikasika ireny dokam-barotra famitaham-bahoaka ireny. Efa ela no niantsoantsoana teto mikasika ny andraikitry ny ambaratonga tsirairay tandrify izany. Tanteraka tokoa va re ilay hoe  ‘Aleo tara toy izay tsy misy’ ?

Ny tiana hahatongavana dia ny resaka dokam-barotra nataonà vondron’orinasa iray sy fahitalavitra  tsy miankina iray mikasika ireny bracelet sy fitaovana lazaina fa manatsara ny fahasalamanao, mifehy ny tosidrànao sns… ireny.

Nanomboka omaly dia mba nandre ny tena, tao amin’ny fampielezampeom-pirenena RNM sy ny TVM fa hoe nampitandrina ny ministeran’ny fifandraisana, sy ny ministeran’ny fahasalamana, ny amin’ny tsy tokony hanaovana dokam-barotra amin’ny zavatra toy ireny, satria tsy voaporofo ara-tsiantifika, ary tsy nomen’ny ministera fahazoan-dàlana hamidy amin’ny mpanjifa. Fa taiza foana hatrizay?

Mahalasa saina ilay hoe efa aty aoriana be aty vao ‘mody’ manao fanambaràna. Efa miliara maro no nefain’ny olona nividianana azy ireny, sy azon’ny mpamitaka tamin’ireny, vao ‘mody’ misy fanambaràna sy fandraràna. Hany ka mahalasalasa saina ihany hoe tena tamin’ny fo sy saina nandinika lalina tokoa ve no nandrafetana azy iny, sy nitanisàna ireo andinin-dalàna mandràra ny fanaovana an’izany dokam-barotra izany? Soa mantsy hoe ‘efa ampy ny azo ka aleo amin’izay mba mi-sauver la face’. Miala tsiny raha masiaka fiteny, satria efa ELA dia ELA no nitenenana teto. Ary efa tsy nitsahatra ny nandefa hafatra mivantana ho an’ilay fahitalavitra rahateo koa tamin’izany fotoana. Ekeko fa asa ny azy manao dokam-barotra, fa rehefa mba notairina hoe ‘misy zavatra tsy manjary ao’, dia mba tokony ho nisaina kely ihany vao nanohy taty aoriana. Ny zava-nisy mantsy dia vao mainka aza nampiakarin-dry zareo plateua ilay vondron’orinasa, ary noraisiny toy ny fandraisana vahiny manan-kaja, mba hitondra fanazavàna sy fanasàna ny tavany mikasika ireo fanakianana sy fanenjehana nafafy teto sy tany an-kafa rehetra tany. Misy ny haitao azony (ary fampiasany isanandro) nampiasaina tsara hanaovana fikarohana ny amin’ny maha-mitombina na tsia ireny kiana marobe ireny, nefa na tsy nataony, na tsy norararahainy, fa dia ny nanohy niasa nanampy an’ilay vondron’orinasa hanapariaka ilay vokatra hatrany no nataony.

Manomboka eto izany dia mbola manentana anareo rehetra mpanjifa izay mahita ity hafatra ity: tandremo sy fantaro ihany ny zavatra vidiana. Mba manontania olona maromaro aloha vao miroboka, fa tsy hoe olona iray dia ampy, ary aza mora roboka amin’ny filaza hoe ‘NY ANAY IHANY NO TENA IZY….. fa sandoka ireny tsy misy mari-pamantarana ireny. Isan’ny fitaka be sy fandrebirebena atao anao mpanjifa irey. Moa va tsy toy ireo antokom-pinoana maniry toy ny anana eran’ny tanàna manao hoe ‘ATY AMINAY NO MISY JESOSY…! ‘

Fa izay farany tiako hotsindriana dia ity: nahasorena ahy mafy ny tsy fahasahian’ireo tomponandraikitra mitanisa mivantana ireo karazam-bokatra iantefan’ny fampitandremany, sy izay orinasa na haino aman-jery nanao izany, mba hisy hisaintsainan’ny hafa. Sa mbola mipetraka koa ny hoe ‘présomption d’innocence’, nefa efa fantatrareo izao fa hoe nandika lalàna, izany hoe meolka na dia tsy mbola namoahan’ny fitsaràna didy mikasika izany aza. Maninona no tsy tonga dia tsipihana ao anaty hafatra ny hoe ‘toy ny POWER BALANCE sns…?

Ity kifonofonon-dragasy ity no efa tsy nampandroso hatrizay. Mba miova e! Mba mivantambantàna toa anay, sa mbola hiforiporitra hiandry ny hoe ‘Izay mahasoa ataon’Andriamanitra? ‘  ….Dia ho vatolampy angerezan’ny vorona eo foana isika mianakavy raha izany no izy

Lisitra sy filaharan’ireo kandidà ao anaty biletà tokana

lisitra sy filaharana farany ho hitanao ao anaty biletà tokana #mdg2013 #mdg13

1.RAVALISAONA Clément Zafisolo,
2. RAVALOMANANA née RAKOTONIRAINY Lalao Harivelo,
3.JULES ETIENNE Rolland,
4 .RABEHARISON Roland Dieu Donné dit VAHÖMBEY,
5. RATSIRAKA Iarovana Roland,
6.ANDRIANAINARIVELO Hajo Herivelona,
7. RAKOTO Fetison Andrianirina,
8. RABEMANANANTSOA Brigitte Ihantanirina ,
09. RADAVIDSON Andriamparany Benjamin,
10.VITAL Albert Camille ,
11. RAKOTO Jean Pierre,
12. DOFO Mickaël Bréchard,
13.RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin,
14. RATSIRAKA Didier Ignace,
15. RAJAONARY Patrick Ratsimba,
16. RABEHARISOA Saraha épouse GEORGET,
17. RASOLOSOA Dolin Rina Josephson,
18. TINASON Freddy,
19. RAZAFIARISON Laza,
20. MONJA Roindefo Zafitsimivalo,
21. KOLO Christophe Laurent Roger ,
22. TEHINDRAZANARIVELO Djacoba Alain,
23. RAJEMISON RAKOTOMAHARO,
24. RAKOTOMALALA Marcel Fleury,
25. LAHINIRIKO Jean,

26. RASOLOVOAHANGY Roseline Emma,
27.VONINAHITSY Jean Eugène,
28. RAJAONARIVELO Pierrot Jocelyn,
29. RAJOELINA Andry Nirina,
30.RAFALIMANANA Ny Rado,
31.RANDRIAMANANTSOA Tabera
32. RATREMA William,
33.JEAN-LOUIS Robinson Richard,
34. RAZAFINDRAVAHY Edgard Marie Noé,
35. RAHARIMANANA Venance Patrick,
36. RATRIMOARIVONY Guy,
37.RAZAFIMANAZATO Julien,
38. RATSIMBALSON Faharo,
39.RABETSAROANA Willy Sylvain ,
40. NOELSON William,
41. LEZAVA Fleury Rabarison.

23/06/2013 : fanombohan’ny fampielezan-kevitra

Mpisolovava an-jatony no hofanin’ny CENIT mba hisahana ny olana ara-pifidianana

Rahoviana no fametraham-pialana ho an’ireo rehetra tokony hanao izany? Miandry dia mahita isika rehetra e!